"La meilleure des vies" de Adam Phillips chez Ed. de l'Olivier (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

La meilleure des vies
La meilleure des vies — Le choix des libraires

Résumé

«La Meilleure des vies - éloge de la vie non vécue est un livre sur les expériences que nous n'avons jamais eues et dont nous sommes en deuil. Chaque chapitre décrit une expérience de la vie ordinaire où nous ne sommes pas capables de vivre comme nous le désirons. Et, du fait que quelque chose ne se produit pas, se creuse l'espace de quelque chose d'autre : la frustration et l'imagination sont vues ici comme entretissées. Avec l'aide de la psychanalyse et du grand théâtre shakespearien, ce livre fait l'éloge de ce qui a manqué à notre désir.»

Adam Phillips

Adam Phillips est psychanalyste. Il a dirigé chez Penguin la nouvelle traduction des oeuvres choisies de Freud. Membre du comité de rédaction de la revue penser/rêver, il a écrit de nombreux essais, dont plusieurs sont des succès internationaux. Ont paru aux Éditions de l'Olivier, dans la collection «penser/rêver», Winnicott ou le choix de la solitude (2008), Trois capacités négatives (2009) et Promesses de la littérature et de la psychanalyse (2010).

La revue de presse : Geneviève Delaisi de Parseval - Libération du 30 mai 2013

Avec l'aide de la psychanalyse et du théâtre, notamment celui de Shakespeare, le psychanalyste britannique Adam Phillips écrit un de ces brillants essais dont il a le secret sur les expériences que nous n'avons jamais eues et dont nous sommes en deuil. Des événements récents (les affaires DSK et Cahuzac) incitent à lire avec plaisir le chapitre intitulé «Se tirer d'affaire». Freud l'avait remarqué : le premier mensonge réussi de l'enfant vis-à-vis de ses parents signe le premier temps de son indépendance, quand il se donne la preuve que ses parents ne peuvent pas lire en lui, qu'ils ne sont pas des déités omniscientes. Mais, après le pot de confiture dérobé, il y a un prix à payer... Si quelqu'un se tire d'affaire - la question dépend évidemment beaucoup de «l'affaire» -, «c'est qu'il s'est bien et mal débrouillé», écrit Phillips. Sa délivrance le laisse sans protection.

La revue de presse : Elisabeth Roudinesco - Le Monde du 2 mai 2013

Né en 1954 et issu d'une famille de juifs polonais, Adam Phillips, surnommé le " psychothérapeute des mondes flottants ", est le psychanalyste le plus célèbre et le plus iconoclaste de Grande-Bretagne...
Au terme de ce récit baroque, façonné comme un labyrinthe destiné à égarer le lecteur, Adam Phillips livre sa philosophie de l'existence et du bonheur. Selon lui, les situations floues, les désirs non réalisés ou les incapacités à vivre les vies rêvées ne sont pas le signe d'un échec ou d'une négativité. Au contraire, ils permettent à chaque sujet de " survivre ", au sens darwinien du terme, en se protégeant des souffrances venues de la réalité, grâce à des transgressions imaginaires. A cet égard, Phillips est un libertaire sceptique qui refuse le culte de la performance. Il oppose, à la folie meurtrière du monde, la nécessaire positivité d'une théâtralité borderline : " moment inquiétant " - état-limite - où, comme dans la célèbre pièce de Peter Weiss, Marat-Sade, les fous que nous sommes jouent des rôles d'aliénés afin d'interpeller un auditoire qui ne sait plus où se trouve la frontière entre raison et déraison.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires