"Métamorphoses de Matisse" de Karin Müller chez Barley (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Métamorphoses de Matisse
Métamorphoses de Matisse — Le choix des libraires

Résumé

Matisse, homme du Nord, se partagea entre la région parisienne et la Provence, traversa les deux guerres mondiales, fréquenta Apollinaire, Aragon, Bonnard, Derain, Picasso et bien d'autres, voyagea de par le monde à une époque où quitter l'Hexagone était une aventure. Sa peinture, parfois qualifiée de décorative et longtemps jugée scandaleuse, est aujourd'hui l'une des plus aimées au monde.

Matisse voulait que l'on pense sa vie calme et paisible. Elle fut tout le contraire ! Cette biographie captivante vous fera entrer de plain-pied dans le monde extraordinaire de ce père du fauvisme qui transgressa les valeurs académiques pour nous laisser sa vision de la vie, sa perception de la lumière et qui déclarait modestement : «Je ne suis qu'un peintre.»

Dans sa biographie concise, Karin Millier retrace l'histoire de Matisse comme une longue confidence. Elle écrit un récit pétillant, rapide, qui se prête à une lecture à haute voix et donne à entendre la musique de l'histoire de ce peintre qui n'a pas eu une vie limpide comme il voulait le faire croire.

Dominique Szymusiak
Conservatrice honoraire du musée Matisse du Cateau-Cambrésis

Auteure de plusieurs ouvrages consacrés à des écrivains et artistes du XXe siècle, Karin Müller codirige la galerie Gimpel & Millier (Paris).

Courrier des auteurs le 01/05/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Je suis maintenant auteure-galeriste. Avant, j'étais plutôt galeriste-auteure. L'écriture est devenue mon activité principale et essentielle, mais je suis encore régulièrement à la galerie gimpel & müller, tout près de l'Odéon.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La vie d'Henri Matisse, ses couleurs et ses douleurs, de sa naissance en 1869 dans le Nord à sa mort à Nice en 1954. 85 longues années qui n'eurent rien d'un long fleuve tranquille !

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Une phrase de Pissarro à Matisse : «Travaillez et n'écoutez personne».

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Le Chant du Rossignol de Stravinski, créé juste après la Grande guerre. Matisse a fait les décors pour ce ballet de Diaghilev qui fut un four. La musique est grandiose, incroyablement «moderne» pour l'époque. Depuis, Boulez l'a dirigé, Natalie Dessay l'a chanté... Un chef d'oeuvre !

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
La passion Matisse. Leur donner envie de se plonger dans l'oeuvre de cet artiste majeur du siècle dernier, de se rendre en pèlerinage à la Chapelle du Rosaire à Vence et surtout de découvrir les musées Matisse du Cateau-Cambrésis et de Nice !

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires