"Apparition de l'éternel féminin" de Alvaro Pombo chez Bourgois (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Apparition de l'éternel féminin
Apparition de l'éternel féminin — Le choix des libraires

Résumé

Dans l'Espagne des années quarante, le Ballot et le Chinois grandissent ensemble dans l'appartement de leur grand-mère. Les journées des deux cousins, âgés d'une douzaine d'années, passent au rythme des leçons de boxe de Don Rodolfo, des lointains échos de la guerre et des anecdotes rapportées par le voisinage. Jusqu'au jour où Elke, une jeune orpheline de guerre allemande, s'installe deux étages plus bas chez la tante Gloria qui l'a adoptée. Accompagnés par cette complice casse-cou dans leurs équipées, les deux garçons vont se retrouver grandis et tomberont l'un et l'autre sous l'emprise de «l'éternel féminin», comme le dit Don Rodolfo... Álvaro Pombo déploie ici une galerie de personnages bigarrés, dont chaque membre sera tour à tour dépeint dans ses travers comme dans ses actes héroïques, toujours avec drôlerie.

«Le sens de l'humour déborde de toutes parts d'anecdotes qui, par ailleurs, ne sont pas exemptes de tendresse.» (Leer)

«Une fantastique description du monde de l'enfance, dans un style renversant.» (José Antonio Marina)

Álvaro Pombo est né en 1939 à Santander. Il est licencié en Philosophie et Lettres (Département de philosophie de l'université de Madrid) et Bachelor of Arts en philosophie (Birbeck College, Londres). Il a résidé en Angleterre de 1966 à 1967. Son ouvre narrative l'a consacré comme l'une des plus indiscutables figures de la littérature espagnole contemporaine. Il a obtenu plusieurs prix dont le Prix Herralde du roman en 1983 et le Prix de la Critique en 1991 pour Le Mètre de platine iridié et le Prix de la ville de Barcelone pour Du côté des femmes.
Il est membre de la Real Academia Española depuis décembre 2003. Il vit actuellement à Madrid.

Le choix des libraires : choisi le 18/05/2013 par Max Buvry de la librairie VAUX LIVRES à VAUX-LE-PÉNIL, France

Le Ballot et le Chinois ne se quittent pas. Inséparables bien que très différents, ils grandissent ensemble dans l'Espagne des années quarante. Ces deux enfants prennent leurs loupes pour analyser avec précision et humour, avec leur clairvoyance et bon sens enfantin mais sans caricature ni mièvrerie, le monde des adultes. Ils veulent absolument tout comprendre de ce monde qu'ils observent sans interruption et laissent parfois libre court à leur imagination débordante. Amoureux des mots, de leurs mots, ils ne se lassent pas de le décrire. Jusqu'au jour où «l'éternel féminin» en la personne de la jeune orpheline de guerre, Elke, vient à leur rencontre... Un roman original, inventif, tendre, plein d'humour et non dénué d'ironie.

La revue de presse : Fabienne Pascaud - Télérama du 19 juin 2013

Bien sûr, le roman d'apprentissage de Ballot renoue avec les grands modèles du genre, mais Pombo y déploie un art tout picaresque, à la fois verbal et étonnamment visuel, des détails fous, des émotions absurdes, des pensées lentes et extravagantes. De Don Quichotte à Dalí...

La revue de presse : Mathieu Lindon - Libération du 11 avril 2013

Le narrateur a énormément d'imagination, à l'égal de son créateur, même si Alvaro Pombo n'est né, à Santander, qu'en 1939 et qu'une stricte comparaison autobiographique est donc impossible...
Comme dans une étrange révolution écologique, le jeune narrateur ne cesse de recycler ce qui lui passe par la tête, les yeux ou les oreilles, réadaptant son environnement à sa convenance. Il fait son miel de tout ce qu'il voit et entend...
C'est une aventure de comprendre comme le mot «camarade» «vous occupe l'esprit comme, par exemple, les racines d'une plante occupent tout l'espace du pot où elle est plantée». «Le Chinois était entièrement mon camarade et moi entièrement le sien.» A l'éternel féminin correspond un éternel masculin, et des apparitions diverses. Il y a aussi, dans le premier tiers du roman, une aventure que le narrateur a notée en passant sans se rendre compte de son envergure : «Pendant ce temps, doucement, le temps passait.»

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires