"Les secrets de Louis XIV : mystères d'Etat et pouvoir absolu" de Lucien Bély chez Tallandier (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Les secrets de Louis XIV : mystères d'Etat et pouvoir absolu
Les secrets de Louis XIV : mystères d'Etat et pouvoir absolu — Le choix des libraires

Résumé

Louis XIV s'est employé à cacher les ombres de son règne car il avait le goût du secret et l'art de la dissimulation. En accord avec la culture européenne de son temps, il chercha à protéger les mystères de l'État, afin de donner à la monarchie, au nom de son pouvoir absolu, des moyens plus étendus et plus efficaces, même s'ils furent parfois douteux.

Derrière la gloire flamboyante, ce livre nous révèle la face cachée du soleil car l'éclat du règne est entretenu au moyen d'outils bien peu héroïques. "Justice" du roi qui ne s'embarrasse pas de procédure et prépare dans les coulisses ses coups de maître, usage immodéré de la lettre de cachet, manipulation de dossiers politiques (Fouquet), promulgation brutale de textes répressifs (révocation de l'édit de Nantes), courriers cryptés avec des agents étrangers, vastes réseaux de surveillance et d'espionnage, amours cachées (à côté des amours publiques), mariage secret (avec Mme de Maintenon), accord secret avec Charles II d'Angleterre, traités pour le partage du monde, enlèvement de suspects et même d'un patriarche arménien à Constantinople... La liste des affaires ténébreuses et des manipulations est longue. En voici pour la première fois la terrible chronique.

Lucien Bély est professeur d'histoire moderne à l'Université Paris-Sorbonne. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, notamment sur les relations internationales aux XVIIe et XVIIIe siècles. Citons : Espions et ambassadeurs au temps de Louis XIV : Dictionnaire de l'Ancien Régime : La Société des princes ; Louis XIV, le plus grand roi du monde, etc.

Courrier des auteurs le 22/04/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Professeur à l'Université Paris-Sorbonne depuis 1997, j'enseigne l'histoire moderne (XVIe-XVIIIe siècle), en particulier l'histoire du règne de Louis XIV et l'histoire des relations internationales aux XVIIe et XVIIIe siècles. Je dirige aussi des étudiants qui préparent des Masters et des Doctorats avec moi. Comme chercheur, je participe à de nombreux projets collectifs en Europe et, dans ce cadre, je suis amené à présenter des recherches inédites sur des sujets variés, tous néanmoins en rapport avec l'histoire moderne.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Je suis parti d'un double constat. Aux XVIe et XVIIe siècles, le secret est valorisé dans tous les domaines, en particulier dans la culture politique, mais aussi dans le domaine religieux ou scientifique. De nombreux témoins ont souligné que le roi Louis XIV était très secret, savait garder un secret et même avait un certain goût pour la dissimulation. À partir de là, j'ai voulu voir jusqu'à quel point le secret a marqué la vie de ce souverain. J'ai suivi les étapes de son règne et exploré les formes que le secret a pu prendre, qu'il s'agisse des affaires de gouvernement, surtout pour la guerre et la diplomatie, ou des questions très personnelles comme la maladie ou l'amour. La monarchie absolue renforçait encore cette tendance qui débouchait sur des enlèvements, une surveillance des sujets, un affairisme financier à la Cour.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Je choisirai une phrase de Saint-Simon qui observe Louis XIV dans son grand âge : «Le secret était impénétrable, et jamais rien ne coûta moins au roi que de se taire profondément et de se dissimuler de même.» Ou bien une idée que j'ai lancée : «Ce qui a guidé cette démarche, c'est l'idée que le secret est un révélateur pour toute société et pour tout un temps.»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Il faudrait une musique qui évoque à la fois la jouissance et la malédiction du pouvoir, l'affrontement entre la raison et la passion. Ce serait donc une musique d'opéra. Peut-être le Don Carlos de Verdi.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Ce livre est aussi une réflexion sur le secret qui fait partie de toute vie sociale ou privée. Il faut le protéger et le respecter. Il fait partie aussi de la vie politique mais, là, il peut conduire à des dérives funestes. À travers Louis XIV, j'aimerais souligner ce qu'est l'art de gouverner les hommes, en montrer les grandeurs et les dangers. En cédant à la tentation du secret, ce prince d'autrefois nous montre aussi à quels excès le pouvoir peut conduire, même pour de louables intentions.»

La revue de presse : Jean-Marc Bastière - Le Figaro du 6 juin 2013

Les historiens de métier se méfient des secrets. Cela fait petit bout de la lorgnette. Avec Louis XIV, on pense à l'Affaire des poisons, à l'étrange Mauresse de Moret, à l'énigme du Masque de fer, etc. De ces affaires et de bien d'autres, disons-le, il est question dans cet ouvrage qui, pour être plaisant, n'en est pas moins ­sérieux. L'auteur, Lucien Bély, professeur d'histoire moderne à la Sorbonne, transcende en effet les distractions de la petite histoire. Car le «secret» qu'il étudie pénètre tout le règne de Louis XIV. Celui-ci, en effet, avait le goût du secret et le secret même comme principe de pouvoir...
Si notre époque claironne son goût pour la transparence, le XVIIe siècle associe, lui, le secret à tout ce qui est précieux et essentiel : les mystères de la foi comme les savoirs et les connaissances. Le secret procède aussi d'une vision de l'État royal : celle d'une logique cachée, d'une inspiration qui vient tout droit de Dieu.

La revue de presse : Fabrice Drouzy - Libération du 11 avril 2013

(...) passionnant pour son sérieux et son érudition, les Secrets de Louis XIV, un gros pavé écrit par Lucien Bély, professeur d'histoire moderne à la Sorbonne. L'auteur s'y attaque à la face noire du Roi Soleil, revenant sur les épisodes les moins glorieux du règne. De l'acharnement contre Fouquet à la révocation de l'Edit de Nantes, en passant par nombre d'affaires d'espionnage, d'enlèvements ou d'accords secrets. Un autre visage de l'absolutisme et de la raison d'Etat.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires