"33 leçons de philosophie par et pour les mauvais garçons" de Alain Guyard chez Dilettante (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

33 leçons de philosophie par et pour les mauvais garçons
33 leçons de philosophie par et pour les mauvais garçons — Le choix des libraires

Résumé

Nom : Guyard ; prénom : Alain ; vocation : Socrate des parloirs, Bergson des centrales. Si Hammett, comme l'a écrit Chandler, a ôté le polar de son vase vénitien pour le jeter dans la rue, Guyard, lui, a extrait l'art de philosopher des hauteurs sacrées de la chaire pour le fourrer en tôle, soumettre la dialectique à l'écoute des incarcérés. La chose n'est d'évidence pas fort aisée ; en témoigne son précédent opus, La Zonzon ou les soubresautantes avanies du philosophe Lazare Vilain, parti philosopher entre quatre murs, et ce qu'il en advint. Mais initier à l'art du concept les écroués, s'il se fonde sur le talent de l'orateur, se doit aussi d'en passer par l'art du manuel, d'où ces 33 leçons que publie le Dilettante. Partant du constat que «l'histoire de la philosophie ressemble plus à une cour des Miracles qu'à un court de tennis», Guyard narre l'histoire de la métaphysique comme elle doit l'être : avec l'encre des faits divers, éclairant les aventures du concept à la lumière des réverbères. Socrate se fait «philosophe de comptoir», Épicure écope de l'étiquette demi-sel, Ockham joue du rasoir dans les contre-allées de la théologie, Machiavel vire au sériai killer, Descartes au mercenaire; quant à Spinoza, c'est carrément «Ramdam à Amsterdam». Cossery, «dernier des pharaons», ferme cette «parade sauvage». Sont joints à ces coruscantes méditations canailles des travaux pratiques, utiles pour l'évaluation des sujets. 33 leçons pour rendre à la philosophie, aujourd'hui si populaire mais si inoffensive, son maquis et sa bonne odeur de poudre, de fer chauffé à blanc, et de vin rouge.

Alain Guyard est philosophe forain, bonimenteur de métaphysique et décravateur de concepts. Il fait dans la pensée comme un comice agricole fait dans le bestiau un jour de foire à l'andouille.

Né en 1966, Alain Guyard est philosophe tout terrain. Sa passion de la philosophie l'a conduit à enseigner en prison, dans des hôpitaux psychiatriques, à la campagne et même dans des grottes. Il est l'auteur de nombreux livres, pièces de théâtre et scénarios, dans lesquels il impose ses thèmes, comme : «tous les philosophes sont des cons, même Socrate».

Courrier des auteurs le 10/04/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Alain Guyard, philosophe forain, bonimenteur de métaphysique et décravateur de concepts.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Vous avez pas lu le titre ? C'est 33 leçons de philosophie par et pour les mauvais garçons.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Ne travaillez jamais.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Le bruit des verres qui se brisent quand on renverse une table pendant un café-philo.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Ce que j'aimerai partager avec les lecteurs ?... Hmmm, attendez, je recoiffe ma mèche et j'échancre ma chemise... Ah oui, j'y suis... L'instant vécu, pour le porter à la hauteur d'un moment d'éternité, celui du savourement de l'existence... Et aussi... Hmmm... Reconnaître en l'autre la condition de ce que je suis... Et hmmm... attendez, je passe ma main dans mes cheveux et je cherche la caméra... Se réconcilier avec le monde pour s'ouvrir à l'autre... Et partager de l'éthique aussi, c'est important l'éthique... Et puis de la démocratie... Et du droit à la différence... etc. etc. (enfin, vous savez, quoi, toutes ces genres de couillonnades qui réduisent aujourd'hui la philosophie à une sous-catégorie du développement personnel)...
Non sérieusement... Ce que j'aimerais partager avec mes lecteurs ?, je suis pas meilleur qu'un autre, vous savez... Leur compte en banque pour le vider, leur femme pour la remplir ?

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires

Mots-clés :

Aucun mot-clé.