"Sayonara Gangsters" de Genichiro Takahashi chez Books éditions (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Sayonara Gangsters
Sayonara Gangsters — Le choix des libraires

Résumé

La vie tranquille d'un professeur de poésie est bouleversée par sa rencontre avec un groupe de terroristes : les «gangsters». Il entame alors un trépidant périple littéraire.
Au cours de ce voyage, le lecteur fait de mémorables rencontres, parmi lesquelles : la muse du poète, «Livre de Chansons» ; un réfrigérateur flambant neuf, réincarnation de Virgile ; Henri IV, un matou bibliophile amateur de lait-vodka.

Entre science-fiction, traité philosophique, poésie, roman noir et autobiographie, Sayonara Gangsters est une oeuvre d'une originalité sidérante, souvent drôle voire hilarante, parfois incroyablement émouvante.

Genichiro Takahashi, inédit en France, est célèbre depuis longtemps au Japon et traduit avec succès dans de nombreux pays.

Publié en 1982, ce premier roman, lauréat du prestigieux prix Gunzo, est devenu un livre culte. Il a fait de son auteur l'une des figures du renouveau des lettres japonaises, avec Haruki Murakami et Ryu Murakami.

La revue de presse : Christophe Fourvel - Le Monde du 11 avril 2013

Tout poète rêve de devenir gangster... et inversement...
Au fil de brèves séquences souvent hilarantes, le narrateur, professeur de poésie, décrit un quotidien loufoque sous les yeux d'un chat impassible, épris de Thomas Mann et de lait-vodka.

La revue de presse : Hervé Prudon - Libération du 21 mars 2013

Voici une sorte d'Ecume des jours écrite à la mitraillette en plastique. Les mots giclent sous néon une poésie d'hémoglobine et de suspension à base stabilisatrice. Petits boulots, petits amours. Du trivial, du concret : de la matière pour le crématoire, s'est écrié Muto Sanji, assassiné. La mairie envoie un faire-part pour annoncer la mort prochaine de votre fillette de 5 ans. La fillette s'appelle Petit-Doigt-Vert. Vous l'encastrez au cimetière des enfants dans un mur. La mère la cherche dans le porte-parapluies, sort, part, ne revient pas. L'employée du cimetière, qui lit l'autobiographie de Warren Beatty, trouve un peu sentimental d'être accro à un nom. Moi aussi je suis un peu sentimental, parce que ça fait quinze pages que cette histoire m'arrache le coeur...
Les gangsters sont au nombre de quatre, comme les cavaliers de l'Apocalypse ou les tortues Ninja. Ils sont responsables du chaos. Le chaos arrive quand le président des Etats-Unis, John Smith Jr, mâche un chewing-gum Tabusco et se retrouve avec un espace vide sur les épaules. Les gangsters disparaissent après un hold-up et ne reviennent qu'en dernière partie pour apprendre la poésie.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires