"Exercices spirituels : leçons de la philosophie antique" de Xavier Pavie chez Belles lettres (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Exercices spirituels : leçons de la philosophie antique
Exercices spirituels : leçons de la philosophie antique — Le choix des libraires

Résumé

Toute la philosophie antique est exercice spirituel, c'est-à-dire une pratique destinée à transformer, en soi-même ou chez les autres, la manière de vivre, de voir les choses. C'est à la fois un discours, qu'il soit intérieur ou extérieur, et une mise en oeuvre pratique. C'est ainsi que Pierre Hadot (1922-2010) a représenté la philosophie antique, comme une discipline destinée à aider l'homme à mieux-vivre. Les trois grandes Écoles de l'antiquité (épicurisme, stoïcisme, cynisme) ont développé techniques et méthodes pour parvenir à ce mieux vivre. Toutes ont mis en exergue l'homme et sa sérénité, l'homme au sein d'une harmonie lui permettant de vivre avec la conscience que la vie est courte et que le temps à vivre est incertain.
Cet ouvrage poursuit les travaux de Pierre Hadot, comme ceux de Michel Foucault, sur cette notion d'exercice spirituel. Toutefois, si l'expression arrive pour Hadot en conclusion de ses recherches, elle est ici le point de départ. Ce livre commence par définir ce qu'est un exercice spirituel. Quelle est cette notion qui est aussi une pratique dans l'antiquité ? Il analyse en détail l'expression en s'interrogeant sur les théories et les mises en oeuvre qui peuvent s'y référer dans l'antiquité : de l'ascèse à la méditation, de la conversion à la maîtrise de soi ou encore le travail de l'âme. Enfin, cet ouvrage questionne également la continuité des exercices spirituels des Anciens, leurs reprises à l'aube du christianisme, mais également par les philosophies de la Renaissance (Montaigne), des époques classique, moderne (Descartes) et par celles des Lumières (Shaftesbury, Kant, Rousseau).

Xavier Pavie est docteur en philosophie, chercheur-associé au sein de l'IREPH (Institut de recherches philosophiques) de l'université Paris-Ouest. Il est directeur de l'Institut ISIS de l'ESSEC Business school où il est également enseignant.

Courrier des auteurs le 08/04/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Docteur en philosophie, chercheur-associé à l'IREPH (Institut de recherches philosophiques) de l'université Paris-Ouest.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Le thème porte sur les exercices spirituels tels qu'ils étaient pratiqués dans la philosophie antique. Les exercices spirituels se comprennent comme toute pratique destinée à transformer, en soi-même ou chez les autres, la manière de vivre, de voir les choses. C'est à la fois un discours, qu'il soit intérieur ou extérieur, et une mise en oeuvre pratique. Ils constituent ainsi une discipline destinée à aider l'homme à mieux vivre, à mieux être, à jouir de ce qu'il vit plutôt que de vivre de ses passions, finalement jamais assouvies.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«La mise en oeuvre des exercices spirituels est l'avers ou le revers d'une même pièce composée également de théories, de principes et de dogmes. La mise en pratique doit permettre une prise de conscience et une rencontre avec soi-même. En pratiquant les exercices spirituels, l'homme se dégage des choses qui lui font obstacle, notamment le passé ou l'avenir, sur lesquels il n'a pas de pouvoir. Il prend en même temps conscience de son existence dans le cosmos et ainsi de l'importance de soi comme de chaque instant.»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Les Danses de Galánta de Zoltán Kodály seraient particulièrement appropriées puisque c'est essentiellement à leur écoute que ce livre a été écrit. Le fait que le compositeur fut aussi ethnomusicologue et pédagogue, qu'il eut écrit également des «méditations» n'y ait peut être pas étranger.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Les exercices spirituels, qu'ils soient épicuriens, stoïciens ou cyniques ne sont que des outils, des techniques, des méthodes (ascèse, méditation, lecture, écriture, dialogue, etc.) pour aider à vivre du mieux possible. Il ne faut toutefois pas oublier que comme tout exercice cela demande de l'effort, de l'entrainement pour espérer quelques succès. Pour le dire autrement, cet engagement que l'on prend lorsque l'on s'approche des exercices spirituels, réclame une véritable conversion.

La revue de presse : Roger-Pol Droit - Le Monde du 22 novembre 2012

De purs théoriciens, les philosophes de l'Antiquité ? Pas du tout. Des athlètes, au contraire, des praticiens de l'ascèse. Ils s'entraînaient sans relâche à transformer leur existence entière, la modelant selon leur doctrine avec endurance, application, méthode...
Au coeur de cette philosophie conçue désormais comme " manière de vivre " se tiennent ces " exercices spirituels " que le livre de Xavier Pavie prend pour thème central et met en lumière de manière utile et détaillée. Anticiper les maux qui vont nous affliger, nous préparer à notre mort inéluctable, faire chaque soir un récapitulatif de notre journée sous la forme d'un " examen de conscience ", nous appliquer à écouter comme il faut ce que les autres ont à nous dire... voilà quelques-uns de ces entraînements quotidiens. Stoïciens, épicuriens ou cyniques les accommodent ou les infléchissent selon leurs convenances. Certaines de ces techniques, destinées à guérir l'âme de ses maux, seront reprises et adaptées par les moines chrétiens...
La partie des exercices spirituels vaut certes d'être reconnue. Elle ne peut ni ne doit se prendre pour le tout.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires