"45 tours rock" de Hervé Bourhis chez Dargaud (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

45 tours rock
45 tours rock — Le choix des libraires

Résumé

Quel est le point commun entre Be-Bop-A-Lula et Jumpin' jack Flash ? Avant de devenir des classiques du rock, ces chansons sont d'abord sorties sous forme de 45-tours. Souvenez-vous, ces petites rondelles de vinyle vendues dans une pochette en carton, que l'on passait sur un électrophone puis, plus tard, sur une chaîne stéréo... À l'heure de la musique dématérialisée, il est bon de rendre hommage à l'une des plus belles inventions du XXe siècle avec cette sélection de 45 (forcément) 45-tours mythiques qui ont changé la face du rock. Et même, pour certains, la face du monde...

Après Le Petit Livre rock, histoire illustrée et savoureuse du rock'n'roll, Hervé Bourhis raconte le destin passionnant des 45-tours de rock les plus marquants (en sachant que toute sélection est forcément subjective). La présentation de chaque disque est enrichie d'une foule d'anecdotes amusantes, de références historiques et de rapprochements inattendus, le tout servi avec ce mélange d'érudition joyeuse et d'humour contagieux qui fait le charme d'Hervé Bourhis. De Presley aux White Stripes, de Neil Young aux Libertines et des Kingsmen (immortels créateurs de Louie Louie) à Jon Spencer Blues Explosion, c'est toute la saga de la «musique du diable» qui défile sous nos yeux... et nos oreilles. En-core, en-core !

Hervé Bourhis est né en Touraine, en 1974 et vit à Bordeaux. Si c'est Le Petit livre Rock (Dargaud, 2007) qui l'a fait connaître au plus grand nombre, il est l'auteur d'une dizaine de bandes dessinées depuis 2002, comme auteur complet ou scénariste. A travers son travail, on peut sentir une envie de retrouver ses sensations de jeunes lecteurs. Dans Comix Remix (Dupuis), il revisite les histoires naïves des premiers super-héros Marvel qu'il lisait dans " Strange ".
Dans Ingmar (Dupuis), il crée avec Rudy Spiessert une sorte de Johan et Pirlouit moderne et acide. Ils revisitent ensemble Star wars dans Naguère (Delcourt). Mais les sujets contemporains l'attirent également. Dans La Main verte (Futuropolis, 2009), il s'amuse à dépeindre un monde dépourvu de pétrole, alors qu'Un enterrement de vie de jeune fille (Dupuis, 2008) est un road-movie féminin et existentiel.
Hervé Bourhis a reçu le prix Goscinny en 2002 pour son premier album Thomas ou le retour du Tabou, où il est question de Boris Vian ; dont il a aussi écrit la biographie avec Christian Cailleaux, sous le nom de Piscine Molitor. Il est également illustrateur et scénariste pour le dessin animé mais travaille aussi régulièrement pour des évènements dans le milieu musical. Hervé Bourhis s'est vu récompensé, en 2010, par le prix Jacques Lob, pour l'ensemble de son oeuvre.

La revue de presse : Jean-Daniel Beauvallet. - Les Inrocks, février 2013

Pour ce livre, il se plonge exalté dans son coffre à jouets : sa collection de 45t, cet objet magique et diabolique qui malgré sa taille a changé des vies, des cultures même. Sans souci d'académisme ou de hiérarchie, il offre une page à chaque membre de ce peuple choisi, du London Calling de Clash au Sabotage des Beastie Boys, du I Walk the Line de Johnny Cash au Fake Tales of San Francisco des Arctic Monkeys.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires