"Le problème de Paul" de Cathy Hune chez Edilivre (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Le problème de Paul
Le problème de Paul — Le choix des libraires

Résumé

Avec ce roman sous forme de journal intime, c'est la vie d'un couple racontée par une tierce personne. Couple au destin pétri de tradition mais désireux d'être libre.
Mariage, sexualité, bonheur, vie commune, mort... Sur fond philosophique, empreint de morale et sagesse, ce roman vous séduira assurément.

Cathy Hune publie avec Le problème de Paul son premier roman aux éditions Edilivre, dans lequel on retrouve ses thèmes de prédilection, à savoir la recherche et l'écoute de soi-même au cours d'une vie.

Courrier des auteurs le 30/03/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Je suis une enfant unique issue d'un milieu aisé. J'ai fait mes études à l'École publique jusqu'en 6ème puis dans des écoles privées et j'ai terminé mon parcours scolaire avec un BTS. J'ai toujours eu une vie calme, tranquille. Mes parents ont toujours été présents pour m'aider à me construire et à m'épanouir. Ils m'ont aidée à m'installer dans un bel appartement que j'ai décoré avec soin et bon goût. J'ai une prédilection pour la lecture et l'écriture ; les livres répondent à ma soif de connaissances et sont un répondant à mon imagination toujours fertile et en éveil. Ensuite, je sors régulièrement pour visiter des musées, des expositions de peinture, pour écouter un concert classique ou autre. Enfin, j'aime le cinéma. La musique peut aussi compléter la liste de mes loisirs. J'apprécie aussi ne rien faire : "bailler aux corneilles" et contempler la beauté de la nature, écouter le silence.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Le thème central est la recherche de soi, une quête de notre identité. Paul a cherché à savoir qui il était vraiment hors du conformisme, du politiquement correct de notre société du paraître et de l'argent roi. C'est une extrême solitude qui lui a permis d'entrevoir sa vraie personnalité.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
«(...) Aimer n'est pas se perdre dans l'autre mais fusionner avec lui : chaque partie reste elle-même tout en étant dans l'autre. (...)»

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Je choisirais Requiem de Fauré. Celui-ci considérait la mort comme un doux passage vers autre chose. Seule la mort a libéré Paul de son esclavage. En effet, il a été toute sa vie esclave de sa lutte incessante avec cette partie de lui qu'il rejetait. Quand il a commencé à être en phase avec lui-même, par la solitude, la pauvreté et l'amitié simple et gratuite de Bruno, la mort l'a fauché.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Pour être heureux, il faut être en phase avec soi-même, bien se connaître. Ensuite ne jamais oublier qui nous sommes, quelles sont nos valeurs, notre éthique. J'aime bien l'adage comme quoi nous avons quatre visages : celui qu'on est, celui qu'on croit être, celui qu'on donne au public et celui que le public reçoit. L'idéal pour être bien c'est d'avoir qu'un seul visage dans lequel on peut s'épanouir. Il faut donner un sens à sa vie, savoir pourquoi on agit de telle ou telle manière.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires