"La vieille qui voulait tuer le bon dieu" de Nadine Monfils chez Belfond (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

La vieille qui voulait tuer le bon dieu
La vieille qui voulait tuer le bon dieu — Le choix des libraires

Résumé

Mémé Cornemuse, fan d'Annie Cordy et de Jean-Claude Van Damme, est une vieille bique, entre Ma Dalton et Carmen Cru, à la sauce belge. Elle a trouvé un emploi de concierge dans un immeuble foutraque... où son arrivée va déclencher des horreurs rocambolesques.

Ce soir-là, Ginette, une des locataires, gaga de Lady Di, s'envoie en l'air dans un parking et trompe son mari pour la première fois. L'extase est de courte durée ! De retour chez elle, elle découvre le cocu en kit dans son plumard. Ses mains ont été coupées et son zizi est rangé au frigidaire. Panique à bord ! Ginette va mener son enquête tandis que Mémé Cornemuse prépare un casse dans la bijouterie d'à côté, avec un ancien braqueur qu'elle héberge dans la cave. Elle fait les repérages et lui, il creuse... Un événement imprévu - l'arrivée d'une criminelle hébergée au couvent d'en face - va bouleverser leurs plans...

Belge de Montmartre, Nadine Monfils est l'auteur de plusieurs livres chez Belfond, dont Les Vacances d'un sériai killer (2011), et La Petite Fêlée aux allumettes (2012), grands succès de librairie. En 2003, elle a adapté et réalisé au cinéma Madame Édouard, avec Michel Blanc dans le rôle du commissaire Léon.

Le choix des libraires : choisi le 14/07/2013 par Max Buvry de la librairie VAUX LIVRES à VAUX-LE-PÉNIL, France

Mémé Cornemuse, la terrible, est de retour ! Elle est devenue concierge, après avoir éliminé discrètement la titulaire en place d'un élégant coup de couteau, dans un immeuble dont les occupants sont tous plus fous les uns que les autres. Mais il en faut plus pour impressionner Mémé Cornemuse ! Même quand Ginette de retour d'une aventure périlleuse mais amoureuse débarque affolée après avoir découvert son mari assassiné, elle ne perd pas son sang froid, il le faut, elle prépare en parallèle le casse du siècle et ne verrait pas d'un bon oeil la venue des pandores ! Alors Ginette mènera son enquête seule et en apprendra de belles sur son défunt mari et son frère... comme le lecteur qui découvrira quelques pans de l'histoire personnelle de Mémé Cornemuse. Le ton est truculent et caustique, la gouaille décapante, les personnages bigarrés, illuminés et déglingués, le vocabulaire et les sentences décapants entre Dard et Audiard. Aussi féroce que jubilatoire !

Le choix des libraires : choisi le 25/05/2013 par Françoise Gaucher de la librairie LE COIN DES LIVRES à DAVÉZIEUX, France

Mémé Cornemuse est de retour ! La voilà devenue concierge d'un immeuble. Mais quand mémé arrive quelque part, c'est la guigne qui s'installe... Nadine Monfils a l'écriture déjantée et c'est du pur bonheur. Entre horreur et humour, on se régale.

La revue de presse : Charlotte Pons - Le Point du 2 mai 2013

Âmes chagrines, s'abstenir. Amateurs exclusifs de thrillers psychologiques à la nordique, passez votre chemin. Cru, gouailleur, drôle, absurde, le polar made by Nadine Monfils se déguste sans faire sa bégueule. Son héroïne, Mémé Cornemuse, est un poème à elle toute seule : concierge de son état - poste obtenu en en zigouillant une autre -, fan d'Annie Cordy et de Jean-Claude Van Damme à qui elle s'adresse comme on prie le Christ - l'auteur est belge, ceci explique cela - et preste à lever le jupon autant qu'à s'arsouiller.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires