"Le roman des tsars : 400 ans de la dynastie Romanov" de Vladimir Fédorovski chez Rocher (Monaco, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Le roman des tsars : 400 ans de la dynastie Romanov
Le roman des tsars : 400 ans de la dynastie Romanov — Le choix des libraires

Résumé

Le Roman des tsars est un ouvrage de révélations. Vladimir Fédorovski propose des clés originales pour déchiffrer les énigmes des tsars et éclairer leurs zones d'ombre. Les nouvelles techniques scientifiques, notamment l'examen de l'ADN, permettent à l'auteur de mener l'enquête pour suivre l'histoire de ces tragédies sans nom : Pierre le Grand tue son fils, Catherine II organise le coup de force où son mari est assassiné, le tsar Ivan VI devient le masque de fer russe, prisonnier numéro 1 qui est à son tour éliminé, un marquis français manque de devenir maître de la Russie, le tsar mystique Alexandre I ferme les yeux sur l'assassinat de son père, sans parler des secrets de l'attentat meurtrier conte Alexandre II ou des massacres de la famille impériale par les bolcheviks en 1918.

Paradoxalement, cet ouvrage est aussi un livre d'actualité. Poutine joue avec finesse, induisant la référence à l'empire des tsars comme symbole de l'ordre et de la grandeur du pays. On saisit ici le pont historique établi par Vladimir Poutine qui se voit lui-même en réincarnation du premier des Romanov choisi par la Providence pour sauver le pays après "le temps des troubles post-communistes", au nom de la puissance de la Russie.

Vladimir Fédorovski est actuellement l'écrivain d'origine russe le plus édité en France. Ses livres écrits en Français (notamment le Roman du Kremlin et le Roman de Saint-Pétersbourg) sont devenus des grands succès internationaux et sont traduits dans 28 pays. Il dirige aux Éditions du Rocher la collection "les romans des lieux et des destins magiques".

La revue de presse : Fabrice Drouzy - Libération du 21 mars 2013

Une saga à la démesure de ce pays continent, faite d'assassinats, de conquêtes et de folie, qui sembla s'achever en 1918 avec le massacre de la famille impériale par les bolcheviques, mais qui perdura, de fait, avec Staline et Vladimir Poutine, président à vie et nouvel héraut de la grandeur slave...
Mais le roman des tsars n'a pas qu'une face noire. Nombre de ces souverains furent - aussi - de grands monarques qui tentèrent de moderniser le pays. Princes bâtisseurs, on leur doit la création de Saint-Pétersbourg, une des plus belles villes d'Europe, et l'essor d'une culture rarement égalée. L'épilogue du livre est consacré à Poutine. Qui semble le mériter, tant l'autocrate de Moscou semble se voir comme une réincarnation des premiers Romanov, choisi par la providence pour sauver le pays après des années de chaos.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires