"Cuba libre" de Nick Stone chez Gallimard (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Cuba libre
Cuba libre — Le choix des libraires

Résumé

Octobre 2008, Miami. Quelques jours avant la victoire historique de Barack Obama, Max Mingus, ex-flic, ex-alcoolo et ex-taulard, voit sa vie bouleversée en quarante-huit heures.
Eldon Burns, son mentor, chef véreux de la police locale, et Joe Liston, son ancien coéquipier et ami de toujours, meurent tous deux, assassinés. Victime d'un chantage du FBI lié à de vieilles affaires, Mingus est contraint d'enquêter.
La piste va le mener à une certaine Vanetta Brown, activiste des droits civiques accusée du meurtre d'un policier dans les années 1960, et réfugiée à Cuba depuis.
Mingus, vieillissant mais contraint d'accomplir sa mission, se retrouve cornaqué malgré lui par Benny, un travelo aussi retors que sympathique. Ce comparse de fortune, haut en couleur, sert de guide à l'ancien flic dans sa découverte des «charmes exotiques» de cet ancien satellite soviétique, et surtout, dans sa tentative de retrouver Vanetta Brown...

Nick Stone est né à Cambridge en 1966. Il vit aujourd'hui à Londres. Après Tonton Clarinette (prix SNCF du polar européen 2009) et Voodoo Land (2011), Cuba Libre est son troisième roman publié à la Série Noire.

Le choix des libraires : choisi le 22/03/2013 par Valérie Simonnot de la librairie DU PARC / ACTES SUD à Paris, France

Cuba Libre est le troisième volet des aventures de Max Lingus, cet ancien flic devenu détective privé.
Après son enquête à Haïti dans Tonton Clarinette, puis un détour dans le passé du héros dans Voodoo Land, nous retrouvons Lingus face à un nouveau drame : la mort de son meilleur ami Joe Liston et de son mentor, Eldon Burns. Tous les deux ont été assassinés, et il semblerait que leurs morts aient été commanditées par une certaine Vanetta Brown, une ancienne activiste des Black Panthers, qui s'est réfugiée à Cuba, après avoir été accusée de l'assassinat d'un policier.
Max Lingus va donc partir sur cette île pour découvrir au fil de son enquête quelques zones d'ombre dans le passé de son ami Joe.
C'est toujours aussi agréable de retrouver Lingus, héros fatigué dans une Amérique clinquante que l'auteur égratigne au passage. En effet, il dresse un portrait plutôt sombre de Miami (et de Cuba), en décalage dans cette Amérique pleine d'espoir, après l'élection d'Obama.
Bref, un grand plaisir de lecture : vivement le prochain cocktail !

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires