"La guerre dans les yeux" de Patrick Forestier ,Pierre Schoendoerffer chez Grasset (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

La guerre dans les yeux
La guerre dans les yeux — Le choix des libraires

Résumé

«Après plus d'un an de présence en Indochine, je connaissais ce qu'on peut filmer dans la guerre. Au départ, on se dit : "Tiens, il faut filmer l'ennemi." Non, l'ennemi, il ne faut pas le filmer. Il faut filmer les gens avec qui l'on est. L'ennemi, si on le voit, il vous voit. Et il tire le premier !»
Pierre Schoendoerffer

«La guerre est un combat contre, au minimum, un ennemi. Impossible de la couvrir sans être avec les combattants d'un des camps. Au Liban, en Bosnie, au Tchad, au Nicaragua, à Gaza, en Libye, en Somalie, en Afghanistan, en Irak et j'en passe, cela a été le cas, pour moi et pour d'autres. Difficile de relater la guerre au plus près sans être avec un des protagonistes.»
Patrick Forestier

Pierre Schoendoerffer, de l'Institut, disparu le 14 mars 2012, fut écrivain, metteur en scène et documentariste (Oscar 1968 pour La Section Anderson). On retiendra notamment de son oeuvre littéraire L'Adieu au toi (prix Interallié 1969) et Le Crabe-Tambour (Grand Prix du roman de l'Académie française 1976).

Patrick Forestier est grand reporter à Paris Match et réalisateur de documentaires. Prix Lazareff, prix Vérité, il est l'auteur de plusieurs livres, notamment, Le train du Négus (en Éthiopie), Confession d'un émir du CIA (en Algérie) et Hôtel Palestine, chronique inattendue de la guerre à Bagdad.

La revue de presse : Gilles Heuré - Télérama du 17 avril 2013

Schoendoerffer et Forestier ne sont pas de la même génération, mais ils appartiennent à la même famille, et les paroles qu'ils échangent témoignent à la fois d'un respect mutuel et d'une complicité contagieuse. Ce livre, où les grands événements défilent, se dévore et se lit en plans-séquences - Kessel aurait aimé...

La revue de presse : Jean-Marie Rouart - Paris-Match, mars 2013

Grâce à Patrick Forestier, grand reporter, abonné à tous les théâtres d'opérations qui ont ensanglanté la planète ces trente dernières années, on retrouve intact Schoendoerffer tel qu'il était. Ce dialogue de deux baroudeurs qui échangent leurs impressions et leurs expériences est une passionnante traversée du siècle et passe à travers ses conflits les plus cruels. De Hanoi à Diên Biên Phu, des soldats perdus d'Algérie jusqu'aux montagnes de l'Afghanistan que les deux amis ont fréquentées à des époques différentes, c'est tout un tourbillon de destins, d'hommes, de souffrances et de paysages.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires