"Les fractions négligeables" de Marc Aynié chez Edilivre (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Les fractions négligeables
Les fractions négligeables — Le choix des libraires

Résumé

Il y a un éléphant, des dattes, un cloporte et une baleine. Il y a des vivants, il y a des morts ; de tenaces organismes qui ne veulent pas mourir, des résignés qui se savent condamnés par avance, des trop tôt disparus, des trop longtemps enfouis pour qu'à présent quiconque puisse encore se souvenir de leur bref passage. Il y a un monde qui tourne autour de toute chose, emportant les vies et les destins, comme si leur seule fonction était d'être les jouets virevoltants pris dans un vortex assassin.
Partout ce vent qui jamais ne finit de souffler, de balayer encore et encore les grains de sable, jusqu'à gommer toutes ces traces éphémères léguées aux déserts par les fractions négligeables qui, un jour, ont foulé leurs surfaces.

Marc Aynié est né en 1971.Il publie ici son premier livre aux éditions Edilivre.

Courier des auteurs le 27/02/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Écrivain débutant, habitant la région de Nice, premier roman chez Edilivre cette année. L'écriture n'est pas mon activité principale (en tous cas jusqu'à présent, mais qui sait ?...), mais elle m'est je pense indispensable (j'ai commencé à écrire vers l'âge de 14 ans, j'en ai 41 cette année). Toutes aussi salutaires, les sorties en montagne que je fais aussi souvent que je peux dans le tout proche Mercantour, seul ou avec ma petite famille. L'occasion de se ressourcer, et de réfléchir aux thèmes que j'essaie d'aborder dans mes écrits.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
A travers diverses errances dans un monde dépourvu de presque tout humanisme, qui le mèneront à se questionner sur sa propre existence et le devenir de sa race, avec des rencontres souvent dramatiques qui l'obligeront à agir non pas en fonction du bien ou du mal mais selon ce que lui dictent les circonstances rencontrées, le personnage principal va lever le voile sur la Terra incognita de sa propre conscience, et livrer au bout de son chaotique parcours sa définition personnelle de ce qu'est exister.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
"Dans cet univers dépourvu de centre, nous apprenons péniblement la géométrie des bordures"

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
"Orion", de Metallica

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
En premier lieu, connaître les raisons qu'ils auront eu d'apprécier ou non la lecture de ce livre. D'ouvrir un débat sur les questions, à mon sens existentielles et universelles, abordées dans ces lignes et sur lesquelles je ne cesse moi-même de tenter d'apporter des réponses. D'une manière générale, échanger avec les lecteurs, sur des questions de littérature bien sûr, mais sur n'importe quel sujet qui les intéresse (culture, goûts et choix personnels, passions...). J'ai d'ailleurs mis en place, en plus de la page Facebook dédiée au livre, un blog afin de créer un lieu d'échange interactif ouvert à tous, même si ce premier ouvrage sert de prétexte à ouvrir la discussion.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires