"Storytelling et contenu de marque : la puissance du langage à l'ère numérique" de Jeanne Bordeau chez Ellipses (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Storytelling et contenu de marque : la puissance du langage à l'ère numérique
Storytelling et contenu de marque : la puissance du langage à l'ère numérique — Le choix des libraires

Résumé

La Gestion a un besoin permanent de pionniers.
De la théorie à la pratique, ils racontent les nouveaux territoires de l'entreprise.
Les ouvrages de la collection «Actu' Gestion» leur sont dédiés.

Le développement du langage numérique est en marche ! À l'heure de l'interaction et de la conversation numérique quasi instantanée avec le consommateur, la communication digitale nécessite d'être présent sur tous les fronts. L'entreprise court ainsi le risque de fragmenter son discours et de perdre en lisibilité.

Comment créer et maintenir un langage cohérent, juste et convivial sur le web ? Quels sont les codes à respecter ? La communication digitale annonce-t-elle une révolution du langage ? Quelle place accorder au Storytelling et au Contenu de marque (Brandcontent) dans cet univers en constante mutation ? Quelles sont leurs caractéristiques, leurs différences ?

Jeanne Bordeau offre à ce sujet des points de vue croisés d'experts comme Michael Aidan, Christophe Barbier, Marco Tinelli ou Jean Watin-Augouard. De nombreux exemples commentés abordent des situations pratiques variées traitant du Contenu de marque et du Storytelling : SNCF, Puma, 3 Suisses, Total, Pampers, Sarenza, Prada...

Cet ouvrage offre aux professionnels des outils pour structurer leur communication écrite et des méthodes pour construire une stratégie de langage rationnelle, sensible et cohérente. L'entreprise et la marque ne resteront auteurs et maîtres de leurs propos qu'à la condition d'inventer une histoire irriguée par une identité sémantique et des valeurs authentiques. Car conter une histoire, ce n'est pas raconter des histoires.

Jeanne Bordeau est créatrice d'un bureau de style en langage, l'Institut de la qualité de l'expression. Elle est aussi conférencière, enseignante à la Sorbonne et à l'École Holden de Turin. Elle expose également des tableaux sur le langage en français et en anglais ; son courant d'expression s'appelle le lexicopicturalisme. Elle anime une émission sur la radio de l'Académie française. Elle a reçu le Mot d'Or de l'APFA (Actions pour promouvoir le français des affaires).

Courier des auteurs le 09/02/2013

1) Qui êtes-vous ? !
Créatrice d'une structure originale, l'Institut de la Qualité de l'Expression, un bureau de style en langage. Avec la volonté de faire travailler ensemble des talents aux sensibilités et parcours riches et variés. L'institut incarne une nouvelle façon de penser le langage dans l'entreprise. J'accompagne et conseille des groupes comme SNCF, La Poste, Oxylane. Les Laboratoires Roche, aussi bien que Fortuneo, Verbaudet ou Vente Privée. J'ausculte chaque année le langage de l'époque en composant des tableaux de mots qui mettent en scène les mots phares de l'année écoulée. Ils donnent lieu à des cahiers de tendance et prennent valeur de témoignages.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Ce livre réhabilite une autre façon de penser l'entreprise. En finir avec les mots usés et surexploités tels que «performance», «ambition», «innovation», «proximité», oser écouter les collaborateurs et les clients afin de co-créer avec eux des récits justes qui racontent une entreprise vraie et des expériences de ceux qui éprouvent et testent les savoir-faire et les produits. Le storytelling est une démarche ancrée dans un contexte difficile de crise économique et de défiance. Prôner une impérieuse mutation du langage est devenu pour moi un combat de chaque instant. Plus que jamais, les entreprises devront partir de ce que disent les collaborateurs et les clients pour construire une culture d'entreprise durable et motivante et des offres qui sont vraies sans mensonges.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Les mutations sociales, économiques et digitales engendrent certes de nouveaux défis pour l'entreprise, mais lui offrent également de nouvelles perspectives. Il s'agira dans cette aventure de réhabiliter l'homme dans l'entreprise pour réconcilier l'entreprise et la marque. Le net appelle désormais à une cohérence entre les valeurs affirmées par l'entreprise et la façon dont elles sont incarnées : «Une nouvelle encre pour un nouvelle ancrage, en quelque sorte».

«Que l'entreprise se raconte, qu'elle crée du contenu de marque avec succès en relation avec ce qu'elle possède de spécifique, qu'elle soit une marque pure player, à tout moment elle aura à faire face à la puissance de ce qu'elle écrit, et à l'immense champ des possibles d'une écriture numérique en continu».

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Yellow Submarine des Beatles. Parce qu'elle raconte une histoire, et qu'ils incarnent un groupe intemporel, hors temps.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
«Storytelling et contenu de marque» n'est pas seulement un livre de méthode destiné au monde la communication, il porte également des messages militants. La mise en récit de l'entreprise permet de transfigurer, de magnifier le réel, sans le défigurer. Cette affirmation se conjugue à une destinée professionnelle singulière. Une philosophie de vie qui pourrait se traduire par une équation à plusieurs inconnues : le rationne et le sensible peuvent se conjuguer. La vérité n'empêche pas de rêver. Transmettre et communiquer, c'est une mission noble, le storytelling possède cette fonction. Le contenu de marque distrait et fait vendre : c'est un défi que de savoir vendre. Les réseaux sociaux permettent des échanges d'expériences. Tant mieux. L'entreprise va avoir à se remettre en accord avec elle-même et à ne pas faire que créer une image de marque artificielle.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires