"Kosaburo, 1945" de Nicole Roland chez Actes Sud (Arles, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Kosaburo, 1945
Kosaburo, 1945 — Le choix des libraires

Résumé

Le jeune Kosaburo sera-t-il peintre ? poète ? calligraphie ? La Seconde Guerre mondiale qui éclate ne lui laisse pas le loisir de rêver à son avenir. Fasciné depuis l'enfance par les samouraïs, Kosaburo voit dans le conflit l'opportunité de suivre le Bushido, le code des guerriers japonais. Mais son ami Akira n'accepte pas ce sacrifice : pourquoi mourir ? Il déserte. Pour éviter le déshonneur promis à sa famille, sa soeur Mitsuko, travestie en homme, va suivre au côté de Kosaburo la formation des kamikazes.
Et si la guerre n'était qu'un prétexte pour explorer le sentiment du deuil ? Nicole Roland sculpte avec pudeur la détermination des amants silencieux qui se préparent à la mort plutôt qu'à la vie. Roman de l'épure, du geste poétique, de la condensation, Kosaburo, 1945 est aussi un admirable travail d'anamnèse pour rappeler à soi les absents.

Professeur de lettres à Namur (Belgique), Nicole Roland a créé un théâtre universitaire et l'a animé durant vingt ans. Actes sud a publié ses romans Kosaburo, 1945 (2011, prix première 2011, prix de la première oeuvre de la fondation Wallonie-Bruxelles) et Les Veilleurs de chagrin (2012).

Le choix des libraires : choisi le 22/02/2013 par Marianne Kmiecik de la librairie LES LISIÈRES à ROUBAIX, France

Il n'est pas rare de voir le sens d'un mot évoluer d'une terrible manière... Kamikaze est l'exemple parfait : à l'origine, il s'agit du vent d'essence divine qui souffle sur le sanctuaire de la déesse du soleil. Mais dès le moyen âge, il est détourné, désignant alors les tempêtes qui mirent en déroute les flottes des envahisseurs. Pendant la seconde guerre mondiale, les kamikazes sont ces militaires japonais, au sens du devoir exacerbé, qui se sacrifient au milieu du Pacifique pour l'honneur de leur patrie. Mais qui sont-ils réellement ?
Ce court roman, d'une fulgurante intensité, place le lecteur dans la vie de Mitsuko, jeune étudiante qui, pour cacher la désertion de son frère et sauver ainsi l'honneur de sa famille, se travestit et s'engage pour devenir kamikaze. Prenant comme modèle son amour de jeunesse, Kosaburo, adepte de la sagesse des samouraïs, elle suit l'entraînement qui la mènera, elle le sait, vers une mort certaine...
Mais ce qu'il faut surtout retenir de ce magnifique texte, c'est le personnage féminin, Mitsuko, au courage incommensurable, à l'esprit vif et au coeur aimant !

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires