"La trilogie de Brighton. Volume 2, Le dernier roi de Brighton" de Peter Guttridge chez Rouergue (Arles, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

La trilogie de Brighton. Volume 2, Le dernier roi de Brighton
La trilogie de Brighton. Volume 2, Le dernier roi de Brighton — Le choix des libraires

Résumé

Un homme empalé, abandonné à une atroce agonie. Un autre écorché vif. Un squelette découvert dans la mer, les pieds pris dans du ciment. Brighton est-elle devenue une cité barbare, sous la coupe de mafias cruelles, issues des terribles guerres des Balkans, rompues à la torture, sourdes à la pitié ? Ou le mal vient-il de plus profond, les crimes des fils se nourrissant de ceux des pères, d'anciennes malédictions ?
Alors que les bandes criminelles d'Europe de l'Est viennent affronter les clans familiaux de Brighton, le passé revient à la surface, comme un corps abandonné à la mer. L'affaire du train des convoyeurs de fonds dévalisé dans les années 1960, le mystère du meurtre des malles qui enflamma Brighton dans les années 1930, les influences mêlées de la police et de la pègre dans la domination des affaires criminelles depuis plusieurs générations, tout ceci n'est peut-être rien à côté du secret enfoui dans le coeur d'un homme depuis près de quarante ans.
John Hathaway, le parrain de Brighton, son roi sans joie, voudrait plus que tout oublier. Mais quelqu'un d'autre se souvient et a choisi son heure pour se rappeler à lui.
Robert Watts, l'ancien chef de police limogé après l'affaire de Milldean, se voit contraint de combattre aux côtés de ses ennemis de toujours alors que ressurgissent les fantômes étranges du passé de son père.

Né à Burley, Peter Guttridge est ancien directeur du Brighton Literature Festival, il reste un membre actif des événements littéraires britanniques. Après onze années passées à rédiger des critiques de romans policiers, il se retire du journal l'Observer pour se consacrer à l'écriture de fictions. Son oeuvre compte plus d'une quinzaine de titres. Au Rouergue, il a publié le premier tome de la trilogie de Brighton, Promenade du crime, en 2012.

La revue de presse : Gérard Thomas - Libération du 14 février 2013

La petite histoire d'un demi-siècle de criminalité dans le sud de l'Angleterre, au rythme des Kings, des Stones et de David Bowie.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires