Bérénice 34-44
Bérénice 34-44 — Le choix des libraires

Livres

"Bérénice 34-44" de Isabelle Stibbe chez Serge Safran éditeur (Paris)

Résumé

1934. Bérénice, adolescente juive, entre au Conservatoire contre la volonté familiale. La jeune fille, au prénom prédestiné, entame sa formation théâtrale dans la classe de Louis Jouvet. Sa vie est désormais rythmée par l'apprentissage des plus grands rôles du répertoire, elle croise Jean Gabin, Jacques Copeau, Jean-Louis Barrault... Admise à la Comédie-Française, Bérénice de Lignières devient une comédienne de renom.
La montée du fascisme en Europe, les tensions politiques en France, les rivalités professionnelles, les intrigues amoureuses, rien n'entache le bonheur de Bérénice. Mais au tout début de l'Occupation, avant même la promulgation des lois raciales, la maison de Molière exclut les Juifs de sa troupe. La brillante sociétaire, qui avait dissimulé ses origines, est alors rattrapée par son passé.

Sous les ors et les velours de la Comédie-Française, au coeur du Paris de l'Occupation, vont se jouer les actes d'un drame inédit : celui d'une actrice célèbre prise au piège d'une impitoyable réalité.
Une trajectoire captivante de femme et d'artiste qui rend justice, à sa façon, aux destins brisés par la folie meurtrière de la Seconde Guerre mondiale.

Isabelle Stibbe, née à Paris en 1974, a été responsable des publications de la Comédie-Française, puis du Grand Palais. Elle est aujourd'hui secrétaire générale de l'Athénée Théâtre Louis-Jouvet.
Bérénice 34-44 est son premier roman.

Le choix des libraires : choisi le 26/02/2014 par Philippe Bernadou de la librairie DELOCHE à MONTAUBAN, France

Ce livre est à conseiller sans barguigner, comme dirait Bernard Pivot, à tous les amoureux du théâtre. D'une part parce que, comme l'annonce le bandeau, il fait le portrait de la Comédie-Française sous l'Occupation - et la reconstitution historique est parfaite, extraordinairement documentée (le seul reproche qu'on pourrait faire serait qu'elle le soit trop). Et d'autre part ce roman ne parle que d'une chose : la passion absolue, exclusive, dévorante, d'une jeune fille pour le théâtre.
Bérénice la bien-nommée, fille d'un émigré juif d'Europe de l'Est devra renier sa famille et son nom pour arriver là où elle veut aller : sur la scène de la Comédie-Française, et en vedette. Mais peut-on ingénument rêver de gloire alors que règnent la délation et la volonté d'anéantir tout un peuple ? L'auteur nous prévient d'entrée : cette histoire-là, Bérénice ne la racontera jamais à ses enfants.
C'est aussi le rôle du roman que de rendre une mémoire à ceux qui en ont été privés.

Le choix des libraires : choisi le 13/04/2013 par Isabelle Ertel de la librairie PAYOT à NYON, Suisse

Bérénice, de par son prénom est prédestinée à devenir comédienne, mais elle est juive et nait à la mauvaise époque. Elle nous entraîne avec force au conservatoire, à la comédie française, à côtoyer Louis Jouvet et tous les autres grands personnages théâtraux de l'époque. On est littéralement transporté dans le temps et on assiste impuissant à l'inéluctable. Un roman puissant et où l'amour du théâtre traverse les époques.

La revue de presse : Raphaëlle Leyris - Le Monde du 30 mai 2013

Secrétaire générale de l'Athénée Théâtre Louis-Jouvet, Isabelle Stibbe croise histoire réelle et personnages fictifs dans ce premier roman très documenté, d'une impeccable facture classique, qui a reçu le Prix littéraire des grandes écoles, dont " Le Monde des livres " est partenaire.

La revue de presse : Dominique Guiou - Le Figaro du 10 janvier 2013

Serge Safran a le flair des grands éditeurs. Il vient de découvrir coup sur coup deux talents très prometteurs. Après Christophe Carlier, dont il a édité à l'automne L'Assassin à la pomme verte, il donne sa chance à une jeune romancière à la plume étincelante. Isabelle Stibbe signe avec Bérénice 34-44 sa première fiction. On a pourtant l'impression de lire l'oeuvre d'un écrivain chevronné, notamment dans sa manière de mêler avec maestria faits vrais et fiction.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires