"Différente" de Sara Lövestam chez Actes Sud (Arles, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Différente
Différente — Le choix des libraires

Le choix des libraires : choisi le 22/03/2013 par Marion Revoyre de la librairie DU PARC / ACTES SUD à Paris, France

"Martin a des préférences sexuelles pour le moins inhabituelles : il est éperdument attiré par les femmes aux membres amputés ou manquants. Et quand il rencontre enfin Paula, c'est le coup de foudre."
Voici la première phrase de la quatrième de couverture. Et je me suis dis : "Pourquoi pas ? Je vais peut-être pouvoir proposer ce livre aux déçus de Cinquante nuances de Grey ?" Et me voilà embarquée dans un jubilatoire conte de fée à la Despentes. Le style est enlevé, les personnages sont hauts en couleur (l'auteur ayant peut-être une petite préférence pour les personnages féminins : l'homme de l'histoire peut sembler quelquefois falot). Bref, ce livre est un vrai plaisir de bout en bout. Pour ce qui est de l'histoire c'est un triangle amoureux : Martin rencontre grâce à un site de rencontres, Paula, qu'il présente à sa meilleure amie, Léo, lesbienne coureuse de jupons. Et ce qui devait arriver arriva. Et pour une fois, la quatrième de couverture est dans le vrai, je lui laisserai le mot de conclusion : "Sans jamais tomber dans le cliché ni dans l'artifice du sensationnalisme, elle [Sara Lovestam] signe ici un premier roman osé et exquis."

Le choix des libraires : choisi le 07/02/2013 par Marc Rauscher de la librairie BIRMANN MAJUSCULE à THONON-LES-BAINS, France

Tous les goûts sont dans la nature affirme l'adage populaire. Prenez Martin par exemple, depuis son plus jeune âge il est attiré par femmes aux membres amputés et cherche à rencontrer celle qui correspondra à son fantasme. Il croit toucher au but lorsqu'il rencontre Paula, enseignante de linguistique privée de jambes. Leur relation est loin d'être simple car la jeune femme refuse de s'abandonner à l'amour, s'étant toujours crue indigne d'être aimée. Les choses se compliquent encore lorsque Léo, la meilleure amie lesbienne de Martin au franc-parler déconcertant entre en scène. Les deux femmes ne s'apprécient guère de prime abord, pourtant leurs sentiments vont évaluer jusqu'à ce qu'elles commencent à éprouver une étrange attraction mutuelle. Sans jamais tomber dans la vulgarité, Sara Lovestam nous offre un roman sensible où l'on sourit souvent, nous faisant aussi comprendre que la différence que l'on peut percevoir dans le regard d'autrui n'est rien comparée à celle que l'on s‘imagine soi-même.

La revue de presse : Nils C. Ahl - Le Monde du 24 janvier 2013

La narration est presque plate, le texte ne tient que par ses personnages. Le miracle est que cela tienne, justement. Cela demande un drôle de talent, dont le premier roman de Sara Lövestam ne manque pas.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires