Sous le regard du lion
Sous le regard du lion — Le choix des libraires

Livres

"Sous le regard du lion" de Maaza Mengiste chez Actes Sud (Arles, France)

Résumé

LE POINT DE VUE DES ÉDITEURS

Chirurgien dans le plus grand hôpital d'Addis-Abeba, Hailu a deux fils : Yonas enseigne l'histoire à l'université, il est marié et père d'une petite fille ; Dawit est étudiant en droit, épris de liberté et de justice. Si leur mère n'était pas malade depuis de longs mois, la famille vivrait dans l'harmonie, sous un même toit, à l'abri des soucis matériels et du fracas du monde.
Mais l'Histoire réserve de ces bourrasques qui n'épargnent personne : 1974, la révolution éthiopienne est en marche. Le peuple est dans la rue, les militaires s'imposent au pouvoir, et l'empereur Hailé Sélassié va apprendre à ses dépens qu'aucune dynastie n'est éternelle, fût-elle millénaire. C'est un temps de violence et de trouble où chacun est appelé à prendre position, protéger les siens ou risquer sa vie, rester fidèle à ses principes ou trahir.
Ample, captivant, émouvant, Sous le regard du lion compose la fresque vivante d'un pays aux prises avec son destin. Anonymes ou célèbres, pauvres ou puissants, les nombreux personnages, qu'ils le veuillent ou non, sont brutalement sommés de faire des choix qui redéfinissent les notions d'engagement, de fidélité, de courage, d'amitié. Un premier roman ambitieux qui marque une flamboyante entrée en littérature.

Maaza Mengiste est née en 1971 à Addis-Abeba. Sa famille est contrainte de quitter l'Éthiopie au moment de la révolution pour aller s'installer à Lagos (Nigeria), à Nairobi (Kenya), puis aux États-Unis. Désormais professeur de creative writing, Maaza Mengiste vit à Brooklyn (New York). Elle est considérée comme l'une des voix les plus talentueuses de la littérature africaine contemporaine.
Sous le regard du lion a figuré dans les sélections de nombreux prix et a été traduit dans une demi-douzaine de langues.

Le choix des libraires : choisi le 15/01/2013 par Max Buvry de la librairie VAUX LIVRES à VAUX-LE-PÉNIL, France

Hailu est chirurgien à l'hôpital d'Addis-Abeba. Sa femme est très malade mais il continue de croire et d'espérer en sa guérison. Ils ont deux fils, Youna enseigne l'histoire à l'université et est père d'une petite fille tandis que Dawit, étudiant en droit, rêve d'un monde libre et juste pour tous. Mais, 1974 marque un tournant dans l'histoire de l'Éthiopie qui vit alors le début d'une longue révolution, Hailé Sélassié est renversé («Notre empereur a bâti le mythe de ce pays sur le sang de ceux qui étaient trop épuisés pour faire entendre leur propre vérité.») et les militaires prennent le pouvoir. Certains peuvent espérer un instant demeurer en retrait, mais les évènements contraignent tous, y compris la famille d'Hailu, à réagir, à prendre parti, impérativement. La violence les rattrape, un à un. Fidélité à ses principes, engagement, courage, lâcheté, trahison, chacun devra trancher. Cette fresque historique décrit les réactions de cette famille comme d'une multitude d'autres personnages, anonymes ou non, capables du pire comme du meilleur. Ce premier roman tout en retenue et d'un style fluide dresse le portrait d'une Éthiopie moderne, pays marqué par la religion, épuisé par les famines, ravagé par les guerres, sans répit, jusqu'à l'épuisement. Maaza Mengiste sans jamais prendre parti ni juger dépeint également la complexité des sentiments, l'instant crucial où un choix définitif fait basculer d'un côté ou l'autre et replace l'humain au centre de l'histoire de l'Éthiopie.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires