"Tortuga" de Valerio Evangelisti chez Rivages (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Tortuga
Tortuga — Le choix des libraires

Résumé

En 1685, les jours des pirates regroupés dans la confrérie des Frères de la Côte, aux ordres du roi de France, sont comptés. Louis XIV a fait la paix avec son traditionnel ennemi, l'Espagne, et les attaques des flibustiers des Caraïbes à partir de l'île de la Tortue ne sont plus les bienvenues.
C'est dans ce contexte qu'un ancien jésuite portugais au passé mystérieux, Rogério de Campos, va faire le dur apprentissage de la vie. Sa passion pour une esclave africaine l'entraînera dans une véritable descente aux enfers, au contact d'une société dont il découvrira, non sans une certaine fascination, la barbarie et les codes rigides.

Véritable roman d'aventures bruissant du fracas des abordages et des batailles, Tortuga, dans une tentative pleinement réussie de «déboulonnage» d'un mythe romantique si complaisamment exploité au cinéma comme en littérature, restitue la noirceur de l'âme pirate.

Né en 1952 à Bologne, diplômé de sciences politiques, Valerio Evangelisti a fait ses débuts d'auteur avec des essais historiques avant de passer à la littérature fantastique avec son célèbre cycle de l'inquisiteur Nicolas Eymerich, publié chez Rivages et traduit en quinze langues, qui s'est vu récompensé par le Grand Prix de l'Imaginaire (1998) et le Prix Tour Eiffel de Science-Fiction (1999). Il s'est depuis essayé avec succès à une veine plus noire avec Nous ne sommes rien, soyons tout et Anthracite, toujours publiés chez Rivages (2010 et 2008). Collaborateur régulier du Monde Diplomatique, il est aujourd'hui considéré en Italie comme l'un des maîtres du roman moderne.

Le choix des libraires : choisi le 22/12/2012 par Marc Rauscher de la librairie BIRMANN MAJUSCULE à THONON-LES-BAINS, France

1685 le roi Louis XIV décide de combattre la piraterie et d'éradiquer la population de flibustier vivant sur l'île de la Tortue près d'Haïti. Pour le capitaine Lorencillo et son équipage, les marins du Neptune c'est une page de l'Histoire qui se tourne. C'est dans ce contexte qu'arrive Rogerio, un moine portugais défroqué sauvé d'un abordage par Lorencillo arrive sur l'Île. C'est à travers ses yeux que nous découvrons la vie des flibustiers, dans une société très violente où seul un mince code de l'honneur permet de tenir les équipages. Le roman d'Evangelisti se veut hyper réaliste, les abordages sentent le sang et la poudre et l'horreur des sévices qu'infligent les pirates à leurs victimes font parfois froid dans le dos. Les termes maritimes très précis ainsi que les expressions argotiques et les locutions en vieux français donnent à ce texte une patine d'authenticité supplémentaire.

Le choix des libraires : choisi le 14/07/2011 par Laurent Lebourg de la librairie PRIVAT-CHAPITRE à PERPIGNAN, France

Loin des clichés romantiques ou libertaires, Valério Evangelisti brosse un panorama sanglant de la flibuste au temps de son âge d'or, vers la fin du XVIIe siècle aux Antilles. Il la restitue dans sa cruauté et son cynisme les plus débridés.

Épargné à l'issue d'un impitoyable abordage, Rogério, jeune portugais voulant faire oublier son passé de Jésuite, devient un pirate malgré lui. Il découvre ainsi une sorte de contre-société reposant sur l'amour aveugle de l'or et du sang. Cet univers n'obéit qu'aux lois de la violence la plus extrême, dépassant le stade de la barbarie pour se rapprocher un peu plus de celui de l'animalité. Nous sommes bien loin de l'utopie peinte par les récits de l'époque.

Coupés de la vieille Europe et de ses remparts moraux, le mode de fonctionnement de ces flibustiers semble reposer sur le principe de la meute, chacun associant ses forces pour mieux fondre sur une proie isolée. Notre jeune Dante des Caraïbes découvre chaque jour un nouveau cercle de cet enfer sur mer, jusqu'au fameux repère de ces hommes sans foi ni lois : l'Île de la Tortue. Cet antre de la débauche est le théâtre d'orgies interminables où les forbans gaspillent en quelques heures le fruit de leurs rapines. Ce petit bout de terre élevé au rang de mythe dans l'histoire de la flibuste vit alors ses dernières heures de gloire avant son rapide déclin.

Contre toute attente, Rogério se révèle être un excellent élève en matière de piraterie, il gravit rapidement les échelons d'une confrérie qui au final exerce sur lui une étrange et malsaine fascination. Au fur et à mesure de son ascension, sa conscience d'ancien Jésuite résiste de moins en moins à l'appel de la sauvagerie flibustière.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires