Jacques Rouxel, les Shadoks : une vie de création
Jacques Rouxel, les Shadoks : une vie de création — Le choix des libraires

Livres

"Jacques Rouxel, les Shadoks : une vie de création" de Thierry Dejean ,Marcelle Ponti-Rouxel chez Chêne (Paris, France)

Résumé

Pour la première fois réunies, toutes les archives des Shadoks ! Plongez dans l'univers des Shadoks et leur lutte constante contre leurs ennemis jurés, les Gibis ! Découvrez les coulisses de cette inimitable série et du travail de son créateur, Jacques Rouxel. Retrouvez à travers la variété de ces quelques 400 documents (dessins, illustrations, story-boards, pellicules, affiches, bandes-dessinées...), pour la plupart inédits, l'humour délicieusement absurde de Jacques Rouxel et de ses drôles de volatiles, «qui pompaient..., qui pompaient...»

«Ce n'est qu'en pompant que vous arriverez à quelque chose, et même si vous n'y arrivez pas, eh bien ça vous aura pas fait de mal.»
Jacques Rouxel

«Tout est dans tout.., On a parlé d'un certain esprit shadok. Je n'ai pas tellement envie d'analyser la question parce que si je savais ce que c'était, j'en ferais systématiquement et tout serait foutu. D'ailleurs, je commence à en faire systématiquement...»
Jacques Rouxel

Pour la première fois réunis, toutes les archives des Shadoks ! Plongez dans l'univers Shadoks et leur lutte constante contre leurs ennemis jurés, les Gibis ! Découvrez les coulisses de cette inimitable série et du travail de son créateur ; Jacques Rouxel. Retrouvez à travers la variété de ces quelque 400 documents (dessins, illustrations, storyboards, pellicules, affiches, bandes-dessinées...), pour la plupart inédits, l'humour délicieusement absurde de Jacques Rouxel et de ses drôles de volatiles, «qui pompaient..., qui pompaient...»

Thierry Dejean, originaire de Limoux (Aude), est auteur-réalisateur et membre de la Cinémathèque française. Il a notamment travaillé sur les derniers films de Jacques Rouxel (pour l'INRS et Fortis Assurances) ainsi que sur le documentaire Les Shadoks, mythe ou légende. Depuis la disparition de Jacques Rouxel, Thierry collabore régulièrement sur divers projets avec les «aaa», tels que le coffret DVD de l'Intégrale des Shadoks ou la bande dessinée posthume Les Shadoks et le Big-Blank, parue aux éditions Circonflexes (2006). Les «aaa» ont produit deux de ces courts-métrages ainsi qu'un documentaire.

Marcelle Ponti-Rouxel est née à Bagneux en janvier 1935, d'un père réfugié politique italien et d'une mère angevine. Elle a passé la guerre de 1940 dans la clandestinité, puis a fait des études secondaires à Meaux. Elle a passé ses études de droit tout en travaillant. C'est plus tard à l'agence de publicité Synergie qu'elle a rencontré Jacques Rouxel qui sortait du service militaire. Après de longues années passées au BERU (Bureau d'Études et de Réalisations Urbaines), elle créa en 1973, avec Jacques Rouxel et Jean-Paul Couturier, le studio aaa (animation, art graphique, audiovisuel). Jacques et Marcelle se sont mariés en décembre 1988. Marcelle Ponti dirige la société jusqu'à ce jour en tant que productrice, mais elle a également réalisé quelques films institutionnels. Avant tout, elle a permis à nombre d'auteurs de réaliser leur premier film.

Courier des auteurs le 15/12/2012

1) Qui êtes-vous ? !
Le fils de mon père et de ma mère...

2) Quel est le thème central de ce livre ?
L'oeuvre de Jacques Rouxel le génial créateur des Shadoks.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir donc... plus ça rate plus on a de chances que ça marche.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
De la musique concrète du compositeur attitré des Shadoks j'ai nommé Robert Cohen Solal

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Les 4 séries des Shadoks visibles sur http ://www.youtube.com/user/aaaproductionParis

La revue de presse : Robert Maggiori - Libération du 13 décembre 2012

Dessins et projets de Jacques Rouxel, père des saucisses en melon et oiseaux en fil de fer...
C'est une caverne d'Ali Baba que Thierry Dejean a découverte rue du Faubourg-Saint-Antoine, dans le studio où Jacques Rouxel, décédé en 2004, conçut et réalisa ses nombreux travaux graphiques, et, avant tout, la série des Shadoks que l'ORTF commença à diffuser en épisodes de deux minutes - avec la voix de Claude Piéplu - le 29 avril 1968, à 20 h 30. On sait le hourvari que suscita cette série mythique, qui est aux comic strips ce qu'Alfred Jarry ou Raymond Queneau sont à la littérature, et qui fait l'objet, aujourd'hui, d'interprétations ontologiques et politiques, existentielles, scientifiques et pataphysiques... Jacques Rouxel, les Shadoks, une vie de création livre les dessins préparatoires, les story boards, les scénarios, les projets de recherches, et, évidemment, les vicissitudes du voyage infini des Shadoks et des Gibis vers un monde «qui avait l'air de mieux marcher».

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires