"SLE : récits d'Algérie" de Dominique Dussidour chez Table ronde (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

SLE : récits d'Algérie
SLE : récits d'Algérie — Le choix des libraires

Résumé

L'enveloppe porte le cachet de la poste de Calais. À l'intérieur, un passeport algérien avec un visa touristique, un billet d'avion Paris-Oran, open... Nous sommes en 1998. Nadjid a dû fuir l'Algérie. Inscrit en doctorat à l'Université de Paris-VIII, il n'a pas obtenu son visa de séjour en France. Alors il va tenter de rejoindre l'Angleterre, confiant à la narratrice ce qu'il a de plus précieux : ses papiers et les dernières photos de sa mère, qu'il n'a pas eu le temps de faire développer.
Dominique Dussidour a fait le chemin inverse. Dans les années 70, elle est partie enseigner le français en Algérie. Son récit va et vient entre les deux rives de la Méditerranée, entrecroisant les destins. Apparaissent un petit garçon en gandoura blanche, l'oncle Kader qui aurait aimé voir une femme conduire une locomotive, les noyés du 17 octobre 1961, la recette de la mauresque telle qu'on la servait dans les cafés d'Oran en 1910, et, plus près de nous, les migrants de la jungle de Calais, dont Nadjid, qui réussira à passer de l'autre côté.

Auteur de sept romans, de quatre récits dont Les Matins bleus (La Table Ronde, 2002), et une biographie du peintre Edvard Munch (Gallimard, 2006), Dominique Dussidour fait partie du comité de rédaction du site de littérature contemporaine remue.net.

La revue de presse : Claire Devarrieux - Libération du 22 novembre 2012

La collègue d'espagnol qui traverse la cour du collège Mouloud-Feraoun en talons hauts et tailleur rouge. L'enfant qui attrape des bestioles pour son caméléon, car son père lui a expliqué qu'il était carnivore, et ne mangeait pas de feuilles d'eucalyptus. Le jeune émir Abd el-Kader qui emporte sa bibliothèque lorsqu'il évacue Saïda en 1841, après avoir fait détruire enceinte et palais, car l'armée française s'avance... Le nouveau livre de la romancière Dominique Dussidour est fidèle à la mémoire, à ses listes et à ses bibliothèques, à ses digressions. Il est rétif à toute continuité. Composé d'histoires, de moments, de portraits, de phrases légères comme des petits radeaux très solides, à partir de quoi le lecteur fabrique d'autres éclats et d'autres images, S.L.E. Récits d'Algérie est une autobiographie où il s'agit d'abord des autres.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires