"Fernand Pouillon" de Marc Bédarida chez Ed. du Patrimoine (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr
— 
Fernand Pouillon
Fernand Pouillon — Le choix des libraires

Résumé

Fernand Pouillon (1912-1986) est assurément la figure la plus romanesque de l'architecture française du XXe siècle. Les fastes de sa vie privée et ses démêlés judiciaires ont défrayé la chronique. Son talent d'écrivain s'exprime pleinement dans Les Pierres sauvages (1964) et dans les Mémoires d'un architecte (1968). Son oeuvre bâti, exceptionnel par son ampleur (Aix, Marseille, Bastia, Saint-Tropez, Bastia, Boulogne-Billancourt, Iran, Algérie) révèle ses qualités de composition et de construction. Mis au ban de sa profession pour avoir contrarié les intérêts financiers de nombreux architectes et promoteurs, Fernand Pouillon a démontré la compatibilité de la construction en pierre de taille et du logement de masse. Après un portfolio iconographique et une biographie détaillée et synthétique, l'auteur propose l'étude détaillée de ses projets majeurs regroupés par typologies. ?
Cette monographie consacrée à Fernand Pouillon permet d'aborder facilement l'oeuvre de l'architecte, de la resituer et d'en saisir immédiatement les temps forts.

Architecte, Marc Bédarida, architecte, enseigne l'histoire de l'architecture contemporaine et de l'urbanisme à l'École nationale supérieure d'architecture de Paris-La Vilette. Il dirige les Editions de La Villette et a réédité Voyage d'Orient, 1910-1911 de Le Corbusier (2012). Il mène des recherches sur la première moitié du XXe siècle, notamment sur Pierre Chareau et Le Corbusier. Il a contribué aux catalogues du centre Georges-Pompidou, consacrés à ces deux artistes.

Courier des auteurs le 21/11/2012

1) Qui êtes-vous ? !
Je suis un architecte qui s'est intéressé à l'histoire. Lors de mes études, dans les années 1970, on m'avait dit que Fernand Pouillon était un mauvais architecte doublé d'un salaud qui puisait dans la caisse au détriment des acquéreurs de ses logements. Un jour je me suis affranchi de cela, j'ai lu son roman "Les Pierres Sauvages". L'ouvrage m'a agacé, avec la manière de ce frère bâtisseur de se mettre en avant, mais le texte était beau et le toupet du type m'a motivé pour en connaître plus sur le personnage.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Fernand Pouillon est un personnage controversé et très mal connu. Il est l'un des plus grands bâtisseurs français de la période entre 1950 et 1980, or nulle histoire de l'architecture ne le mentionne. Une telle situation éclaire l'ambition du livre : celle ne pas cantonner Pouillon à la reconstruction du Vieux-Port de Marseille, à la réalisation des trois cités d'Alger et aux ensembles du Comptoir national du logement en région parisienne. J'ai eu pour dessein de démontrer combien sa démarche est inscrite dans l'ensemble des problématiques de l'architecture française de l'après-guerre où il occupe une place absolument exceptionnelle. De nombreux projets et réalisations inédites sont montrés pour la première fois. Et, rétrospectivement, n'avait-il pas raison de réfuter les grands ensembles et la préfabrication ?

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
"Je ne défends pas les architectes, je défends l'architecture"

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
"(I can't get no) Satisfaction" des Rolling Stones.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Une admiration pour cette énergie, cette volonté de surmonter toutes les difficultés et cette attention aux êtres qui vont habiter ses architectures.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires