Le prix Décembre 2012 récompense Mathieu Riboulet et échappe à Christine Angot

LIVRES La romancière était pourtant pressentie...

A.L

— 

Mathieu Riboulet, lauréat du Prix Décembre 2012. 
Mathieu Riboulet, lauréat du Prix Décembre 2012.  — Capture YouTube d'une interview par la Librairie Mollat

La rumeur donnait déjà les 30.000 euros du prix Décembre à Christine Angot, pour son roman Une semaine de vacances (Flammarion), mais c’est finalement Mathieu Riboulet qui décroche le prix avec Les œuvres de miséricorde (Verdier), comme vient de l’annoncer le jury présidé par Laure Adler, ce jeudi à 13h au Lutetia.

Comme le fait remarquer une journaliste de France Télévisions sur Twitter, le jury couronne ce roman de réconciliation avec l’Allemagne à trois jours des célébrations du 11-Novembre. Les œuvres de miséricorde est le dixième roman de Mathieu Riboulet, 42 ans, qui était réalisateur de films autoproduits avant de se lancer dans l’écriture.

Christine Angot repart donc bredouille, bien qu’elle ait déjà reçu le prix Sade pour son «récit classé X de la prédation d’un père sur sa fille».

Le prix Décembre est né sur les cendres du prix Novembre qui comptait parmi son jury des membres tels que Maurice Nadeau, Angelo Rinaldi, Bernard Frank, Florence Malraux ou Mario Vargas Llosa (prix Nobel 2010). Pierre Bergé l’a repris en 1999 et l’a doté de 30.000 euros. En 2011, le prix Décembre avait été attribué à Olivier Frébourg pour Gaston et Gustave (Mercure de France).