"Le passeur du temps" de Mitch Albom chez Kero (Paris)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Le passeur du temps
Le passeur du temps — Le choix des libraires

Résumé

Dor, qui jusque-là vivait heureux, s'attire les foudres de Dieu le jour où il réussit à créer la première horloge au monde. Banni, il est emprisonné dans une cave pendant des siècles, contraint d'écouter les voix suppliantes de toutes celles et ceux qui, venant après lui, quémandent du temps, toujours plus de temps, quelques années, quelques mois, quelques semaines... Jusqu'au jour où Dieu décide de lui permettre de se racheter.

Pour cela, Dor devra s'acquitter d'une mission : faire comprendre à deux personnes sur terre le vrai sens du temps. Il revient dans notre monde, et entreprend un voyage en compagnie d'une adolescente prête à mettre fin à ses jours et d'un riche homme d'affaires condamné par la maladie, désireux, lui, de vivre éternellement.

Pour se sauver lui-même, Dor doit les sauver, et pour cela, arrêter, à l'aide d'un sablier magique, le cours du monde...

Conte original et fascinant, raconté dans la prose simple et évocatrice propre à Mitch Albom, ce «Passeur du temps» nous fait réfléchir à ce que nous faisons de chaque instant de notre vie.

Mitch Albom est journaliste et écrivain. Il a acquis une immense notoriété grâce à ses deux premiers romans, Tuesdays with Morrie (traduit en français sous le titre La dernière leçon) et Les cinq personnes que j'ai rencontrées là-haut. Ses livres sont adaptés au cinéma, à la télévision et au théâtre. En 2012, il apparait dans le 9e épisode de la saison 21 des Simpson, «Une leçon de vie». Il vit avec son épouse à Franklin, dans le Michigan.

Courier des auteurs le 07/11/2012

1) Qui êtes-vous ? !
Un conteur ! Je l'ai toujours été et c'est peut-être le seul talent que j'ai. Je viens d'une famille nombreuse dans laquelle on avait l'habitude de raconter des histoires autour de la table, pendant le dîner. J'ai donc appris très tôt que pour capter l'attention des autres, il faut être bref et intéressant. Ce besoin de raconter, je l'ai ensuite exprimé dans différents domaines : le journalisme, la musique, le cinéma et surtout la littérature ! Au plus profond de moi, je suis un conteur et quelqu'un qui croit en l'espoir. La plupart de mes livres comportent ces deux dimensions : ils racontent des histoires et ils sont porteurs d'un message d'espoir.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Le temps. Je pense que chacun, à travers le monde, est dévoré par le temps. Comment passer le temps ? Comment bien gérer son temps ? Avons-nous assez de temps ? Combien de temps nous reste-t-il ? Tout le monde se pose ces questions. Alors, j'ai imaginé une histoire merveilleuse, l'histoire de la toute première personne qui se met à mesurer le temps et qui est punie pour cela. On n'est pas sur terre pour compter notre temps mais pour vivre, tout simplement ! Le coeur de mon roman, c'est le parcours de cet homme qui finit par comprendre la véritable signification du temps.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Je choisirais une question et sa réponse, ce qui fait en réalité deux phrases ! Vers la fin du livre, Père Temps, le personnage principal, dit à Victor Delamonte, un homme âgé et malade qui cherche à avoir une deuxième vie, qu'il existe une raison pour laquelle Dieu limite nos jours. Quand Victor lui demande laquelle, il répond cette phrase qui résume à elle seule le livre : «Pour que chacun d'eux soit précieux.» Si l'on vivait éternellement, on pourrait faire absolument tout ce que l'on voudrait, et plus rien n'aurait d'importance. Nos jours étant comptés, nous nous devons de faire des choix. Grâce à ces choix, nous décidons de la manière dont nous passons nos jours. Ce n'est pas la durée d'une vie qui importe mais ce que l'on en fait.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Ce livre est plusieurs musiques à la fois, une pour chaque personnage principal. Pour celui qui vient des commencements de l'humanité, ce serait une mélodie très ancienne et étrange. Pour l'adolescente, du rap. Et pour l'homme âgé, un de ces vieux standards américains des années 40-50. Trois protagonistes, trois types de musique, trois disques donc.

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Un message d'espoir ! J'ai l'impression qu'ici ou ailleurs, les gens sont de plus en plus durs et cyniques. Au bout d'un moment, et en particulier à la fin de la vie, cette posture n'est plus tenable. J'essaie donc d'écrire des livres qui sont un peu plus optimistes et un peu moins cruels que la réalité. On peut me trouver trop naïf ou sentimental, mais parce que j'ai moi-même été sarcastique et tranchant pendant des années, ces critiques ne m'atteignent pas. Si mon livre n'est pas réaliste, la morale qu'il délivre, elle, est bien réelle.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires