"Monroerama" de Françoise-Marie Santucci chez Stock (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Monroerama
Monroerama — Le choix des libraires

Résumé

«C'est l'année Marilyn Monroe. 36 ans de vie, 50 ans de mort, qui seront célébrés, au cours des mois à venir, par des ouvrages, des rééditions, des films, des documentaires. Qu'y a-t-il encore à dire sur elle ? Même si certains livres font autorité, la plupart proposent un regard unidimensionnel sur l'époque et sur cette «MM girl» ainsi qu'on la surnommait.
Monroerama ne prétend livrer aucune explication. Si cet ouvrage a une raison d'être, c'est celle de rendre compte de la complexité d'une femme née moins que rien et devenue plus que tout, qui rêvait d'être une star avec une envie si dévorante qu'elle y fut engloutie.
Monroerama est un puzzle, un tableau abstrait et coloré où divers contributeurs posent leur touche. Ce dispositif en forme de télescopages me semble le plus à même d'embrasser un tel personnage et de proposer une grille de lecture ultra-contemporaine.
Ainsi ce livre rassemble-t-il des éléments aussi différents que des interviews de cinéastes, d'un parfumeur ou d'un coloriste ; des listes des maisons où Marilyn a vécu, des jolies robes qu'elle a portées, des plus prestigieuses enchères de ses effets personnels ; des infographies résumant ses liens avec ses amants, ses mentors, ses amis ; des textes d'écrivains qui livrent leur vision de Marilyn ; des essais sur sa voix, sexy et voilée, sur les causes de sa mort ou sur les contrats peu avantageux qui la liaient à la 20th Century Fox... Toutes choses qui tentent de refléter ce que fut la vie de Marilyn Monroe. Aussi sérieuse que futile. Aussi dramatique que légère.
En refermant Monroerama, sans doute aurez-vous une vision différente de Marilyn Monroe.» F.-M. S.

Conçu et dirigé par Françoise-Marie Santucci, avec Élisabeth Franck-Dumas, Monroerama rassemble entre autres les contributions de Jerome Charyn, Marie Darrieussecq, Olivier Assayas, Maylis de Kerangal, Michel Contat, Ann Scott, Bruce Benderson, Maïwenn, ainsi que celle de l'artiste Douglas Gordon, celle du nouveau président de La Quinzaine des réalisateurs Edouard Waintrop, et celles des journalistes Maïté Turonnet et Sandrine Cabut.

La revue de presse : Béatrice Vallaeys - Libération du 31 mai 2012

Monroerama est surtout le titre qui convient à l'ambition du livre qui ne cède jamais à la facilité...
Tout ce que vous voulez savoir sur Marilyn, que vous le découvriez ou que vous le relisiez pour la énième fois, se trouve dans ce drôle de livre, dont les chapitres abordent l'un après l'autre et dans des formes très variées, les multiples facettes de ce «monstre sacré» malgré elle.

La revue de presse : Nelly Kaprièlian - Les Inrocks du 15 mai 2012

On a écrit tout et n'importe quoi sur Marilyn depuis sa mort en 1962. Cinquante ans plus tard, le livre «Monroerama» fait exploser les masques et les mensonges sur la légendaire star platine...
Elle a porté au moins seize identités différentes : Norma Jeane Mortenson, Norma Jeane Baker, Norma Jean Dougherty, «The Mmm Girl», Marilyn Monroe, Mona Monroe, Marilyn DiMaggio, Zelda Zonk, Marilyn Miller... Ce sont ces multiples facettes que restitue aujourd'hui Monroerama, sorte d'encyclopédie pop à la mesure de son sujet éclaté. Marie-Françoise Santucci, journaliste à Libération, y a invité témoins, spécialistes et artistes (Olivier Assayas, Maïwenn, Marie Darrieussecq, Maylis de Kerangal, Cécile Guilbert, Bruce Benderson, Douglas Gordon, entre autres) pour analyser les différents aspects de cette existence hors norme...
Alors que sortent de nombreuses publications à l'occasion des cinquante ans de la mort de l'actrice, Monroerama est l'ouvrage qui la capture le mieux dans toute sa diversité. Le livre avance autant comme une entreprise de déconstruction des masques dont la star se parait que comme une machine de guerre contre les mensonges qui ont nimbé sa légende.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires