"Fassbinder, la mort en fanfare" de Alban Lefranc chez Rivages (Paris, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Fassbinder, la mort en fanfare
Fassbinder, la mort en fanfare — Le choix des libraires

Résumé

Il fallait mettre le monde la tête en bas, le monde la tête en bas avait sans doute meilleure allure.

" Je ne jette pas de bombes, je fais des films. "
Fassbinder. L'auteur imagine la cérémonie d'anniversaire du cinéaste Rainer Werner Fassbinder, à la fin de sa vie, en 1982. Il a 37 ans, l'action se déroule à Munich, ville où il est né. Dans cette séquence où Fassbinder est spectateur de sa propre fête, on remonte le fil du temps. Des premiers tournages à la fresque Berlin Alexanderplatz, d'un amour pour ses comédiennes Hannah Schygulla et Ingrid Caven à la volonté de mener une expérience frénétique jusqu'au bout, dans la vie et dans l'art.

La revue de presse : Marianne Dautrey - Le Monde du 20 décembre 2012

En un fulgurant montage, son texte fait s'enchevêtrer films, vie de Fassbinder et histoire, s'infiltre au plus profond pour, dans un revirement final, se l'approprier et le transfigurer en un objet romanesque. Du cinéaste Fassbinder à l'écrivain Alban Lefranc, une possession a eu lieu.

La revue de presse : Alain Nicolas - L'Humanité du 13 septembre 2012

Un roman d'Alban Lefranc sur la vie de R. W. Fassbinder, féroce, tendre et inspiré...
L'assassinat de l'ancien SS Hanns Martin Schleyer, devenu chef du patronat, par la Fraction Armée Rouge, le tournage des films, les amours, la drogue, autant de tableaux que l'auteur nous propose pour faire revivre une époque et celui qui l'a incarnée et dénoncée. Alban Lefranc s'y colle en une prose inspirée et jouissive.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires