"Pas Sidney Poitier" de Percival Everett chez Actes Sud (Arles, France)

en partenariat avec 20minutes.fr

— 

Pas Sidney Poitier
Pas Sidney Poitier — Le choix des libraires

Résumé

LE POINT DE VUE DES ÉDITEURS

Venu au monde au terme d'une ahurissante grossesse de vingt-quatre mois, un enfant répondant au patronyme de Poitier se voit affublé par une mère aussi rebelle qu'excentrique de l'impossible prénom de Pas Sidney, lequel semble n'avoir d'autre vertu, le temps passant, que de condamner son fils à rejouer dans la "vraie vie" certains des rôles interprétés par l'acteur principal du célèbre film des années i960, Devine qui vient dîner ?...
En contrepartie de ce menaçant destin, sa mère, à sa mort, lègue également à l'enfant une colossale fortune issue des dividendes d'actions jadis acquises par elle dans une jeune entreprise du nom de CNN, fondée par son vieil ami, Ted Turner. Flanqué d'une Jane Fonda en tenue d'aérobic, l'extravagant roi des médias prend en charge la formation de l'orphelin, qui s'initie à la gestion de son patrimoine tout en se découvrant pourvu de surnaturels dons d'hypnose... et d'une embarrassante capacité de séduction.
Victime de la concupiscence érotique de son environnement féminin immédiat, en butte à la brutalité raciste des forces de police comme à l'hostilité de ses camarades d'université, tétanisé par les fantasques conseils d'un très déconcertant professeur de "philosophie du non-sens" du nom de Percival Everett, et maintes fois sauvé du désastre par son capital en dollars, Pas Sidney Poitier progresse dans l'existence comme dans un champ de mines, au fil d'un roman d'initiation aussi drolatique que grinçant, dans une Amérique contemporaine confrontée au pesant héritage de la question raciale.

En France, toute l'oeuvre de Percival Everett est publiée par Actes Sud.

Le choix des libraires : choisi le 17/04/2011 par Cloé Pollin de la librairie DU THÉÂTRE ZANNINI à BOURG-EN-BRESSE, France

Pas Sidney s'est retrouvé orphelin très jeune.

Heureusement pour lui, sa folle de mère avait réalisé de bons investissements qui lui assurent un avenir prospère.

Malheureusement, il n'est pas aisé de s'appeler "Pas Sidney Poitier", d'autant plus quand on sait que l'on a une ressemblance troublante avec le fameux acteur Sidney Poitier.

Mais une destinée incroyable l'attend, entouré de son tuteur richissime, Ted Turner, et d'un curieux professeur de "nonsense" du nom de Percival Everett (si, si !), Pas Sidney va se confronter à la vie : on y croise des hommes, des femmes, des blancs, des noirs, des idiots, des charmeuses... bref, un bouillon d'humanité tantôt adjuvant, tantôt opposant ; et on goûte aux récits d'Everett avec délectation !

Courier des auteurs le 02/05/2011

1) Qui êtes-vous ? !
La traductrice de l'oeuvre de Percival Everett en France.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
La déraison, et le don de l'humour que l'on peut faire aux autres.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Celle prononcée par le Professeur Everett, souhaitant de bonnes fêtes de Thanksgiving à l'étudiant Pas Sidney :
"Profitez bien des congés. Et souvenez-vous, soyez vous-mêmes, sauf si vous pensiez à quelqu'un de mieux."

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
"Le carnaval des animaux", de Camille Saint Saëns

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Le sens de l'auto-dérision qui anime ce livre, l'indulgence envers les hommes et le regard tendre et amusé qu'il porte sur eux, tout en épinglant leurs faiblesses sans modération.

La revue de presse : François Lestavel - Paris-Match, septembre 2012

Avec cette irrésistible odyssée, où souffle l'esprit de «O'Brother», Percival Everett nous propulse dans une cascade de mésaventures désopilantes. Prof nymphomane, racistes indécrottables d'Alabama, brutes qui sévissent au sein de «fraternités» étudiantes, nonnes givrées, notre jeune héros essaie de survivre en milieu hostile...
Percival le narquois, qui se met en scène en professeur de «philosophie du non-sens», pousse l'humour jusqu'à l'absurde pour nous décrire une Amérique encore prisonnière de son passé et de ses fantasmes identitaires. Habile bretteur de mots, il pourfend joyeusement la bêtise à la pointe de la plume. Réjouissant !

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires