Voyageurs sans ticket : liberté, égalité, gratuité : une expérience sociale à Aubagne
Voyageurs sans ticket : liberté, égalité, gratuité : une expérience sociale à Aubagne — Le choix des libraires

Livres

"Voyageurs sans ticket : liberté, égalité, gratuité : une expérience sociale à Aubagne" de Magali Giovannangeli ,Jean-Louis Sagot-Duvauroux chez Au diable Vauvert (Vauvert, France)

Résumé

L'ÉLUE ET LE PHILOSOPHE RACONTENT LA GRATUITE DES TRANSPORTS PUBLICS INSTITUÉE DANS L'AGGLOMÉRATION D'AUBAGNE, une innovation sociale qui a transformé le rapport des citoyens à l'espace public, raboté les distinctions sociales et fait exploser la fréquentation des bus.
Récit haut en couleurs mais aussi réflexion sur la fécondité politique de la gratuité, ce texte a deux sources. La praticienne, par ses fonctions au coeur du choix et de la mise en oeuvre d'une révolution du service public. Le penseur, qui interroge la gratuité de façon philosophique depuis près de vingt ans. Leur dialogue reprend les éléments les plus éclairants, émouvants ou spectaculaires de cette expérience réussie, et alimente une réflexion d'actualité sur la transformation sociale.

Née à Marseille, enseignante, Magali Giovannangeli est présidente de la communauté d'agglomération du pays d'Aubagne et de l'Étoile, et adjointe au maire d'Aubagne.

Jean-louis Sagot-Duvauroux, philosophe et dramaturge, est notamment l'auteur de De la gratuité, du best-seller On ne naît pas Noie on le devient [Albin Michel] et de plusieurs spectacles de la compagnie BlonBa.

Courier des auteurs le 20/09/2012

1) Qui êtes-vous ? !
Un pied au Mali, où j'écris pour le théâtre. Un pied en France, où j'essaye de penser les perspectives de l'émancipation humaine. La tête en voyage.

2) Quel est le thème central de ce livre ?
Les voyageurs qui ne prennent plus de ticket. Les voyageurs qui aimeraient ne plus prendre de ticket.

3) Si vous deviez mettre en avant une phrase de ce livre, laquelle choisiriez-vous ?
Une phrase de Magali : J'aime tellement penser que Karim, Elsa, Ivane, Simon et tant d'autres, du haut de leurs 20 ans, d'ici une quinzaine d'années, n'auront pas le souvenir du bus payant, mais seulement celui de la liberté de monter, dire bonjour au chauffeur, descendre, remonter, rejoindre leurs copains du côté de l'Etoile ou vers le Var.

4) Si ce livre était une musique, quelle serait-elle ?
Pour la douceur de vivre, Orelsan dans "La terre est ronde". Pour l'énergie militante, Ramsès Damarifa dans "Ninnè kounyé"

5) Qu'aimeriez-vous partager avec vos lecteurs en priorité ?
Leur opinion.

Retrouvez la fiche complète sur le choix des libraires