L'offre d'emploi prend le busIDBus multiplie les liaisons au départ de Lille

Olivier Aballain

— 

En un peu plus d'un an, 230 nouveaux chauffeurs ont été embauchés.
En un peu plus d'un an, 230 nouveaux chauffeurs ont été embauchés. — M. Libert / Archives 20 Minutes

Le bus passe la vitesse supérieure. Depuis lundi, les voyageurs peuvent déjà profiter du lancement de la 2e phase du plan bus de la métropole. Mais l'emploi* aussi en profite, puisque 230 nouveaux chauffeurs (sur un total de 1 200) ont été embauchés en un peu plus d'un an. Plus d'une centaine le seront à partir de la fin 2012 pour préparer la 3e phase.

38 ans de moyenne d'âge
Le profil recherché ? « C'est celui de nos usagers, explique Hervé Lanco, le patron de Transpole. Il y a des jeunes, des femmes, des salariés de plus de 55 ans… » Et c'est comme ça qu'Odile, 39 ans, est passée d'un emploi dans le commerce aux commandes du bus 54, après quatre mois de formation. « J'aimais conduire, et j'avais remarqué qu'il y avait plus de femmes au volant des bus. Alors j'ai demandé l'annonce à Pôle Emploi. » Patrick, 57 ans, ancien banquier, est enthousiaste : « Ce n'est pas commun qu'une boîte donne sa chance aux salariés de plus de 55 ans. » Pour cela bien sûr, il faut passer des tests de sélection drastiques. « Mais nous accompagnons les personnes fragiles pour qu'elles ne perdent pas leurs moyens », tempère Anne Taverne, responsable du recrutement. « La sélection ne se fait pas sur le permis poids lourds, mais sur la notion de service auprès du public », assure d'ailleurs Hervé Lanco.
Puisqu'une bonne nouvelle ne vient jamais seule, c'est aujourd'hui qu'IDBus, filiale de la SNCF, étend son service en lançant des Lille-Paris à partir de 48 € l'aller-retour. Onze sont prévus quotidiennement. Ce qui nécessitera l'embauche de plusieurs dizaines de chauffeurs pour partie établis à Lille. « Nous recherchons des profils spécifiques, car notre offre se base sur des bus quatre étoiles conduits par de véritables capitaines », prévient Louis Vieillard, de la direction d'IDBus. L'extension de cette offre a dû attendre l'autorisation du ministère pour les liaisons nationales. Mais les bons résultats estivaux d'IDBus ont amené l'opérateur à étoffer son service en direction de Londres, Bruxelles et Amsterdam à partir du 15 octobre. Selon nos informations, le taux de remplissage se rapproche de 80 %.