Filer vers le succès en collant au marché

©2006 20 minutes

— 

Bravant l'embargo britannique sur l'exportation de technologie vers la France, les métiers Leavers avaient traversé frauduleusement la Manche au début du xixe siècle pour s'installer à Calais et à Caudry. Depuis, les deux pôles régionaux de la dentelle ont connu des fortunes diverses. Spécialisée dans la dentelle pour lingerie, Calais souffre dans un marché en pleine restructuration avec l'arrivée de la dentelle asiatique. Plus orientée vers la haute couture et le prêt-à-porter, Caudry profite pleinement de la mode, qui privilégie la dentelle pour robes. Plus petits et plus diversifiés, les dentelliers de Caudry se sont aussi plus rapidement regroupés pour gagner en souplesse et en réactivité afin de faire face aux fluctuations du marché.

T. B.

Le métier à tisser Leavers n'a plus évolué depuis un siècle. La formation des « tullistes » est longue pour faire fonctionner ce métier de plus de dix tonnes qui entrelace 15 000 fils pour produire la plus fine des dentelles. Les « tullistes », considérés comme l'aristocratie des ouvriers textiles, bénéficient d'une grille de salaires particulière.