Une caisse casse l'insalubrité

©2006 20 minutes

— 

Parce qu'on peut être propriétaire et pauvre. Une « caisse d'avance » a été créée dans le cadre de la lutte contre l'insalubrité menée par la LMCU. Jusqu'ici, les propriétaires devaient avancer l'argent des travaux de réhabilitation pour recevoir des subventions. Désormais, grâce à un partenariat avec le Crédit immobilier de Lille et Pays du Nord, la SEM Ville Renouvelée réglera directement les entreprises effectuant les travaux, à hauteur des subventions promises, dans l'attente de leur versement. « La loi est enfin opérationnelle, dans l'intérêt des propriétaires les plus modestes », se réjouit Alain Cacheux, vice-président (PS) de la LMCU. La collectivité compte ainsi réhabiliter 200 logements par an.

E. L.