Violences sexuelles, des cas et des plaintes

©2006 20 minutes

— 

Triste record. Le Nord détient le taux le plus élevé de violences sexuelles. Pour réaliser cette étude, l'Observatoire national de la délinquance s'est appuyé sur les 2 380 faits enregistrés en 2005 (5,9 cas pour 10 000 personnes contre 3,9 en France). « Cela peut aussi s'expliquer par un meilleur dépistage et une plus grande incitation à porter plainte », explique Christophe Soullez, chargé de l'étude.

Dans le Nord, c'est la commission Enfance maltraitée qui permet de mettre à jour ces violences. « Plus de cas sont découverts grâce aux dépistages précoces effectués par les professionnels », confirme Françoise Hochart, pédiatre à l'hôpital Jeanne-de-Flandres. Seul point noir : « Il y a peu de structures d'aide dans la région, regrette Jean-Yves Jamain, directeur d'Ecoute Brunehaut, qui accueille les victimes et leur dispense des conseils. Enfin, il reste toujours le problème des femmes surveillées qui ont des difficultés à venir nous rencontrer. »

Fanny Bertrand