Les agriculteurs cultivent leur image

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Manger lillois. La chambre d'agriculture (CA) du Nord, associée à une dizaine de producteurs de la métropole, lance ce week-end une nouvelle marque. Baptisée « Maraîchers des campagnes lilloises », elle vise à mettre en valeur la production locale. « Le consommateur est friand de produits régionaux s'ils sont de qualité », observe André Meurillon, maraîcher à Verlinghem. Mais la qualité des produits, certifiée par un cahier des charges strict, n'est pas le seul argument de vente. « Nous jouons aussi sur le savoir-faire local et la fraîcheur », précise Elodie Dupont, chargée de mission à la CA. Une démarche qui s'inspire du label « Saveurs en'or », lancé fin 2004 et qui couvre une centaine de produits régionaux.

« Certains de nos adhérents ont vu leur activité augmenter de 25 à 50 % », explique Caroline Stragier, chargée de la promotion des ventes. Une progression qui reste toutefois moins importante pour les produits à faible valeur ajoutée tels que les fruits et légumes. « Il faut miser sur la création d'une notoriété sur le long terme », note Dominique Werbrouck, responsable du pôle légumes. Pour l'instant, les 150 à 200 producteurs de la métropole se montrent assez difficiles à convaincre. Dans la conjoncture actuelle difficile, ils rechignent en effet à supporter les coûts supplémentaires, liés notamment à l'emballage spécifique que nécessite le dispositif.

Or, le maraîchage constitue aujourd'hui l'une des principales activités des agriculteurs situés dans la périphérie lilloise. Soumis à une forte pression foncière, « ils pourraient trouver dans cette marque une nouvelle source de revenus », conclut Dominique Werbrouck.

C. B.

Les produits seront distribués par trois négociants du Min de Lomme et sur les points de vente gérés par les producteurs : « la Sablière » à Ennetières et au « Marché des campagnes lilloises » à Wazemmes.