Jean Lebas, un monument du socialisme roubaisien

©2006 20 minutes

— 

L'idéal socialiste en statue. Le buste de Jean Lebas, maire de Roubaix et ministre du Travail sous le Front Populaire, s'effacerait presque au profit des lourds symboles qui entourent sa figure de pierre, noircie par l'oubli. Bras levé, deux femmes, allégories de la République et de Roubaix, déroulent la liste des actions de l'homme qui a transformé la ville en un laboratoire social. HLM, écoles de plein air, piscine, semaine de 40 h, congés payés : autant d'idées initiées dans l'ancienne cité textile. Derrière la colonne, se tient un ouvrier, solide et épanoui. La stèle est frappée de la biographie de Jean Lebas dans « un style à la portée éducative », explique Laurence Mourette, membre de la société d'émulation de Roubaix. Financée par les habitants, l'édification de la statue avait été confiée à Albert Dejaeger, un artiste né à Roubaix.

C. Béhague