Lille Grand Palais plongé dans le déficit

G.D.

— 

Il était prévu un déficit de 410000€, il n’est pour l’instant que de 160000€. La ville de Lille a voté, lundi, en conseil municipal le budget prévisionnel 2011-2012 de la société d'économie mixte Lille Grand Palais.

Après une forte progression de l'activité la saison dernière, la structure voit son chiffre d'affaires diminuer. Une baisse due essentiellement à l'absence de la biennale Nutrevent, qui avait généré à elle seule un chiffre d'affaires de 522000€ en 2010-2011.

«L’activité de la salle de spectacle Le Zénith se révèle plus importante que prévu», souligne Pierre de Saintignon, 1er adjoint (PS) de Lille, pour expliquer le léger redressement. «Il y a  un problème d'attractivité du lieu», dénonce l'opposante Isabelle Baert (RS).

«Nous lançons des travaux de lobbying pour accueillir de grands congrès en 2013 et 2014, notamment dans le domaine de la santé», souligne Jacques Richir, adjoint (MoDem) chargé du dossier. L'an dernier, un rapport de la chambre régionale des comptes avait pointé une situation contraire au cahier des charges des Zénith, pouvant remettre en cause une subvention de 2,59 millions d'euros de la part du ministère de la Culture.

Pour l’instant, ce déficit ne met pas en péril l’avenir de Lille Grand Palais qui a engrangé environ 5 millions de réserves depuis son lancement en 1998.