Petits films cherchent grands écrans

©2006 20 minutes

— 

Action. Réalisateurs, distributeurs et élus ont tiré la sonnette d'alarme, hier à Tourcoing, au sujet de la diffusion des petits films régionaux. Avec une fréquentation jeune et urbaine, les multiplexes laissent peu d'espace aux petites salles. Et donc aux petits films. « Il y a de l'argent public pour aider la création, mais il faut aussi qu'un public plus large y ait accès», expliquait Marie-France Berthet, présidente du Crrav (Centre régional des ressources audiovisuelles).

Face aux blockbusters américains, rien ne sert d'aider plus de films. Mieux vaut se concentrer sur leur diffusion. Pour cela, le Crrav se propose d'améliorer le suivi des oeuvres. « Pourquoi ne pas instaurer des quotas dans les salles, comme pour la musique française ? », suggérait Michaël Moglia, conseiller régional (PS) du Nord-Pas-de-Calais et vice-président du Crrav. Beaucoup ont des idées. Reste à les concrétiser, « avant qu'il ne soit trop tard, et que les aides à la création ne disparaissent».

E. Lefebvre

Entre le Grand prix du jury au Festival de Cannes pour Flandres de Bruno Dumont et un double César pour Quand la mer monte de Yolande Moreau et Gilles Porte, les récompenses ne manquent pas pour les films subventionnés par le Crrav. (46 en 2005).