Un militant UMP raconte sa « journée la plus longue »

— 

Antoine Sillani a la boule au ventre. Après des mois de campagne, la journée lui apparait comme « la plus longue de [sa] vie ». Le responsable des Jeunes pop du Nord n'a pas dormi de la nuit et l'a passée sur Internet à tenter de se rassurer quant aux résultats. Il passe son temps au téléphone pour tuer l'inquiétude. Une certitude, son vote. « J'étais content de mettre un bulletin Sarkozy dans l'urne plutôt que de voter par procuration. Je tenais à le faire moi-même. » Un brin fétichiste, l'étudiant lillois est retourné dans l'Avesnois pour faire son devoir civique dès 8 h 30. Arrivé à la permanence UMP de Lille en milieu de journée, Antoine Sillani cherche à s'occuper pour lutter contre l'angoisse. Avec d'autres militants, ils installent une télévision pour la soirée électorale et la pompe à bière sera prête « pour fêter la victoire » éventuelle.
Vers Lille Sud où il arrive pour tenir un bureau de vote, le jeune UMP se confie : « Cette élection m'a conforté dans l'envie de faire de la politique. Je suis crevé, mais j'adore ça. » Tant mieux, parce que la campagne des législatives va très vite commencer.F. D.