Olivier Henno : «L'Etat ne respecte pas ses engagements»

©2006 20 minutes

— 

Interview d'Olivier Henno, maire de Saint-André (UDF), président de l'UDF du Nord

L'installation sauvage de gens du voyage dans votre ville a suscité votre colère l'an dernier. Leur expulsion a pris beaucoup de temps. Pourquoi ?

Des gens du voyage se sont installés en septembre sur des terrains communaux et privés. La loi de sécurité intérieure de 2002 simplifie la procédure d'expulsion, en donnant un rôle décisif à la préfecture, sans passer par le tribunal d'instance. Mais, l'Etat ne respecte pas ses engagements. Plus de trois mois ont passé avant leur expulsion.

Que faut-il faire ?

L'Etat devrait plutôt encourager les communes qui font des efforts. Notre ville est équipée d'une zone d'accueil pour les gens du voyage depuis 1994. Nous tendons la main à ces personnes, mais il faut aussi mieux sanctionner les infractions.

Recueilli par Esther Lefebvre