Dans le BTP, les ouvriers seront encartés

©2006 20 minutes

— 

Halte au travail illégal dans le bâtiment. Dès aujourd'hui, les entreprises du Nord-Pas-de-Calais joueront un rôle de précurseur en France, dans la lutte contre le travail au noir, grâce à l'instauration d'une «carte d'identification professionnelle ».

Lancée par la Caisse nordiste de congés payés du bâtiment (CCPB), à l'initiative de la Fédération française du bâtiment (FFB), cette carte, personnelle et théoriquement infalsifiable, devrait permettre de mieux réduire la fraude sur les chantiers. Un objectif clairement affiché par Benoît Loison, le président de la FFB : « Nous en avons assez que le bâtiment soit systématiquement pointé du doigt en matière de travail illégal. » D'autant que le secteur souffre toujours d'importantes difficultés de recrutement dans le Nord-Pas-de-Calais. « Distribuée à chacun des 73 000 salariés du bâtiment, la carte permettra de faciliter les contrôles », explique Monique Ribes, directrice de la CCPB du Nord. Elle espère qu'à terme l'inspection du travail reconnaîtra à son tour la carte en tant que justificatif. « Nous avons d'abord voulu que les entreprises et les salariés se l'approprient. Ensuite les autorités administratives s'en empareront », explique Benoît Loison.

Olivier Aballain

Lancée dans le Nord puis dans 13 autres régions, la carte coûte 1,20 e à fabriquer. Elle devrait être généralisée à toutes les régions d'ici à la fin de l'année 2006.