« On officialise les petits boulots »

— 
Le socialiste Patrick Kanner.
Le socialiste Patrick Kanner. — M.Libert / 20 Minutes

   La semaine dernière, Nicolas Sarkozy proposait de généraliser l'expérience en cours de 7 heures de travail d'intérêt général par semaine pour les bénéficiaires du RSA. Le président du conseil général du Nord, Patrick Kanner, réagit. 

 Le Nord est particulièrement concerné par cette proposition...
En effet, nous avons 250 000 allocataires du RSA, et chaque mois, ce nombre augmente. Le conseil général doit d'ailleurs payer 100 millions par an faute de remboursement intégral des aides par l'Etat. 

 Qu'est ce qui vous gène dans cette annonce ?
Je crains d'abord que ce ne soit encore le département qui paye cette mesure, mais surtout, elle ne donne aucune perspective sociale à des gens qui ont besoin d'un accompagnement. On officialise les petits boulots pour les pauvres. De plus, le terme Travail d'intérêt général signifie une sanction pénale. Il s'agit d'une culpabilité symbolique pour l'allocataire du RSA.

  Que proposez-vous ?
Le département a choisi une autre voie. En novembre, nous avons débloqué 48,2 millions d'euros pour permettre la création de 3 600 contrats aidés de 20 h minimum, en renforçant l'accompagnement et la formation des allocataires. C'est un coût pour la collectivité, mais une chaîne vertueuse peut se mettre en place si cela permet de réintégrer le monde du travail.Recueillis par G. D.