God Hungry, la sculpture de Gupta ici en arrière plan, a été acquise notamment grâce à un mécénat de La Mondiale.
God Hungry, la sculpture de Gupta ici en arrière plan, a été acquise notamment grâce à un mécénat de La Mondiale. — M. Libert / 20 Minutes

Lille

Le mécénat fait cartonner Lille 3000

Culture Un tiers du budget de la saison 2012 est apporté par des entreprises privées

Le succès public est attendu pour le 6 octobre. Mais en privé la saison 2012 de Lille 3000 cartonne déjà : avec plus de 30 % de son budget (6,5 millions d'euros) apporté par le mécénat d'entreprise, l'événement lillois fait des envieux. Au point de se faire débaucher deux spécialistes du mécénat par Marseille Provence 2013, organisatrice, comme Lille en 2004, d'une « capitale européenne de la culture ». « C'est la rançon du succès », philosophe Didier Fusiller, directeur de Lille 3000. Mais quelle est la recette ? « De ne pas voir les entreprises uniquement comme des gens qui font un chèque ».

Aide en nature
Exemple, pour la saison 2012 : la construction d'une « maison à l'envers » est taillée sur mesure pour Dutilleul, spécialiste du bâtiment. Et le « geyser géant » imaginé au Parc Matisse sera forcément mis en œuvre avec la Société des eaux du Nord. Sans parler des transporteurs qui soulagent le budget de fonctionnement de Lille 3000. Mais les partenaires ne se limitent pas à une aide en nature : ainsi AG2R-La Mondiale a promis 1,1 million d'euros sur 4 ans. « Nous sommes attirés par la diversité des opérations possibles », explique André Renaudin, directeur général de l'assureur basé à Mons-en-Barœul. « Cela nous permet de proposer des animations à nos propres salariés, à nos cadres, à nos clients... » Martine Aubry boit du petit lait : « En période de crise, ce n'est pas rien d'investir dans un événement régional. D'ailleurs, l'un de nos partenaires préfère que ça ne se sache pas, pour ne pas être assailli de demandes ensuite... » Didier Fusiller, lui, salue tout de même l'aide certaine apportée par la « puissance » de la maire de Lille. De là à dire que Rabot-Dutilleul, Vinci ou Véolia ne peuvent pas se passer de Martine Aubry, il y a un pas qu'il ne franchira pas. « Lille 3000 n'est pas un club d'affaires. Les partenaires viennent pour la culture. »

85 %

râce à l'aide en nature apportée par les partenaires de Lille 3000, l'association assure qu'elle peut consacrer 85 % de son budget à la programmation et la création.