Autoponts, des travaux et une impasse

— 

 
  — no credit

Le bout du tunnel est encore loin. Les travaux de démantèlement des autoponts reliant Lille à La Madeleine (carrefour Coubertin) débuteront lundi, pour s’achever en janvier 2007. Officialisé hier par la direction départementale de l’équipement (DDE), ce dispositif, d’un coût de deux millions d’euros, vise à mettre fin aux embouteillages gigantesques suscités par la fermeture des autoponts jugés trop vétustes en septembre dernier. «Après démontage, nous réaménagerons le secteur en augmentant le nombre de voies existantes et en installant un carrefour avec des feux tricolores », a précisé Philippe Carrot, directeur adjoint de la DDE en charge des infrastructures. L’Etat, qui supportait jusqu’alors ce dossier, voudrait en transférer la compétence au département du Nord à l’issue des travaux. Une question qui provoque la colère du président (PS) du Nord, Bernard Derosier. « Je ne veux pas de ce cadeau empoisonné. Si ce carrefour nous est transféré en février, je n’hésiterai pas à contester cette décision devant un tribunal administratif. »Un avis partagé par Olivier Henno, le maire (UDF) de Saint-André: «L’Etat veut se débarrasser de la patate chaude. Ce carrefour nécessite des travaux estimés à quinze millions d’euros. La solution envisagée ne répond même pas au trafic actuel. » Dans la commune voisine de La Madeleine, on craint aussi
que le provisoire ne dure plus longtemps. « C’est une solution d’urgence qui est proposée, estime l’un des techniciens de la mairie.Alors qu’il faut réfléchir à l’aménagement de façon plus globale. Là, on ne prend même pas en compte la traversée du secteur par les piétons. »


Vincent Vantighem