Claude Greff réagit à la vague de suicides d'adolescents

— 

Série noire dans le Nord-Pas-de-Calais. On a appris hier qu'une adolescente de 14 ans avait été retrouvée pendue par son beau-père, dimanche soir, au domicile familial de Wavrin. Le suicide est la piste privilégiée par les enquêteurs, en attendant les résultats de l'autopsie prévue aujourd'hui. Si l'hypothèse est confirmée, ce sera le troisième drame de ce type touchant un adolescent en moins de deux semaines. « L'adolescence est l'âge d'un mal-être », a rappelé hier Claude Greff, la secrétaire d'Etat à la Famille, qui insiste sur la « fragilité » d'une période de la vie « hyperactive, donc dangereuse ». Mais elle tient aussi à rappeler le « rôle de la famille ». « Ce n'est pas seulement aux établissements scolaires d'agir ».
Le rectorat n'a d'ailleurs pas l'intention de rester les bras ballants. « Chaque année depuis dix ans nous formons 140 professionnels de l'Education nationale à la prévention des attitudes suicidaires, rappelle Marc Gosselin, directeur de cabinet de la rectrice. Cela fait donc 1 400 personnes formées pour la seule académie de Lille ».O. A.