La Scop ne fait pas bonne impression

Gilles Durand

— 

L'imprimerie Hebdoprint, désormais inactive, a connu son pire Noël.
L'imprimerie Hebdoprint, désormais inactive, a connu son pire Noël. — M.Libert / 20 Minutes

Un projet de Scop peut en cacher un autre. D'anciens salariés de l'imprimerie Hebdoprint, à Lomme, doivent déposer ce matin, date limite, leur projet de coopérative pour racheter leur société placée en liquidation judiciaire début novembre. Jusqu'à hier matin, cette proposition semblait faire l'unanimité parmi la cinquantaine d'ex-employés de l'imprimerie. Changement de ton dans l'après-midi. « D'anciens cadres de l'entreprise se sont accaparés la paternité de ce projet », s'insurge Michel Durand, ancien délégué CFDT, en découvrant la teneur du projet. L'unité affichée pourrait donc voler en éclats lors d'une prochaine réunion prévue avec la mairie de Lomme et les services de la région.

Un projet viable
Car depuis près de deux mois, l'idée de coopérative a fait son chemin parmi les élus locaux. « Ce dossier a fait l'objet d'un diagnostic par les services économiques de la région et il s'avère que le projet de Scop est viable », souligne Yves Durand, député-maire (PS) de Lomme qui souhaite que la ville offre son aide « dans le cadre de ses compétences légales ». Autre partenaire d'envergure : René Bétourné, fondateur du journal Inter 59, à l'origine de cette imprimerie spécialisée dans les petites annonces et qui avait été rachetée par la Comareg, puis le groupe Hersant Médias.