Un conseil de classe évalue Luc Chatel

— 

Elève mal orienté, mais bénéficiant d'un vrai potentiel. Le ministre de l'Education, Luc Chatel, a été évalué hier matin par la CFDT Enseignement privé lors d'une simulation de conseil de classe, à Lille. Le syndicat profitait de l'appel à la grève national contre la réforme d'évaluation des enseignants pour démontrer, à sa manière, l'absurdité de ce projet. Le bulletin est sévère : « Le jeune Luc fait preuve de qualités intellectuelles évidentes, mais ses compétences ne sont pas adaptées à la filière Education nationale. Le conseil décide de le réorienter dans une filière où ses qualités liées au commerce et au marketing seront valorisées », estime la CFDT.
Par ailleurs, les enseignants étaient appelés à manifester, dans l'après-midi pour demander le retrait de cette réforme. Le cortège a réuni entre 500 et 1 000 enseignants à Lille. Le taux de grèvistes était, d'après le rectorat, de 20 % dans les lycées et 13 % dans les collèges. G. D.