Le maire Gérard Vignoble (NC), entouré de ses adjoints, lors du conseil municipal hier.
Le maire Gérard Vignoble (NC), entouré de ses adjoints, lors du conseil municipal hier. — M.LIBERT/20 MINUTES

Lille

Le maire épinglé pour sa gestion

Politique Un rapport de la chambre des comptes a crispé, hier, le conseil municipal de Wasquehal

Des débats acerbes et un sentiment de revanche. Le conseil municipal de Wasquehal était hier placé sous haute tension. L'opposition avait promis des révélations explosives contenues dans un rapport de la chambre régionale des comptes (CRC). Mais Gérard Vignoble, maire (Nouveau Centre) indéboulonnable de Wasquehal, avait décidé de faire durer le plaisir face à une salle inhabituellement comble.

« Des choses à améliorer »
La CRC, qui avait déjà épinglé la commune de Wasquehal il y a quelques années, dénonçait à nouveau sa gestion financière. Dans le rapport, il est notamment question de l'utilisation abusive d'une carte d'essence municipale, de factures de restaurant du maire directement envoyées à la comptabilité municipale ou de frais divers octroyés mensuellement au même maire, sans aucune délibération. « Il y a des choses à améliorer et des contrôles internes au niveau des services qui doivent être renforcés », reconnaît Arnaud Vanhelle, élu (UMP) de la majorité, qui refuse néanmoins de parler de dérives.
A l'heure où nous bouclions hier soir, la lecture dudit rapport n'avait toujours pas été faite. Néanmoins, certains passages ont pu y être évoqués entre deux délibérations. « Certains logements sont habités par des élus et des sportifs pour des loyers très faibles », souligne l'opposant (PS) Didier Debbels. Autre remarque sur les 11 millions d'euros d'emprunts toxiques et spéculatifs que la ville a souscrits. « Le risque de pertes serait, d'après la CRC, de 1,47 million d'euros », lance l'opposition. « Nous cherchons à renégocier ces emprunts », répond l'exécutif. Chaque fois, c'est par une pirouette que le maire retardait les explications. Stéphanie Ducret, opposante (SE) annonçait hier avoir déposé une plainte pour détournement d'argent public. Lors du conseil, elle a refusé systématiquement de prendre part aux votes. « Ce conseil est entaché d'irrégularités », s'est-elle bornée à expliquer.