Le Nord se ressert du Royal

©2006 20 minutes

— 

 
  — no credit

Le Nord-Pas-de-Calais est à la mode chez les présidentiables. Après deux visites de Nicolas Sarkozy en avril, Ségolène Royal (PS) a passé la journée d'hier à Courrières et Cambrin, à l'invitation notamment du député socialiste Albert Facon.

Une deuxième visite en deux mois, qui visait sans doute à compenser l'accueil glacial que lui avaient réservé les élus locaux, le 10 février à Arras (la fédération PS du Pas-de-Calais soutient Jack Lang pour 2007). « Il fallait réparer ça », avait commenté Albert Facon.

« Elle n'est pas en campagne », précise toutefois Dominique Bailly, président du groupe socialiste au conseil régional et maire d'Orchies... où il acueillera Ségolène Royal le 2 juin. « Mais c'est vrai que les gens veulent la rencontrer. Et les élus locaux sont sensibles à son discours ancré sur le quotidien. »

O. A.