La rixe amoureuse a dégénéré

Gilles Durand

— 

La galerie marchande, théâtre d'un règlement de comptes sentimental.
La galerie marchande, théâtre d'un règlement de comptes sentimental. — M.Libert / 20 Minutes

Un différend sentimental se règle par un coup de fusil. Le parquet de Lille a dévoilé, hier, les circonstances dans lesquels un trentenaire a ouvert le feu sur l'ancien compagnon de sa petite amie, dimanche après-midi, dans la galerie marchande d'Auchan à Englos. Une première dispute y éclate entre un couple et une jeune femme. Cette dernière prévient alors son compagnon par téléphone, lequel arrive en voiture, « muni d'un fusil de chasse chargé », précise Georges Gutierrez, procureur adjoint de Lille.

Deux enfants blessés
D'après les premiers éléments de l'enquête, un seul coup est tiré dans les jambes du rival âgé de 26 ans, « à qui le tireur reproche de tourner autour de sa femme », rapporte le procureur adjoint. La victime est blessée aux pieds. Au cœur de la foule, une mère de famille et ses deux enfants de 14 et 17 ans reçoivent aussi du plomb. La plaque d'immatriculation identifiée, la police retrouve le véhicule qui tente de se réfugier dans un campement des gens du voyage à Ennetières-en-Weppes. Après avoir visé les policiers, l'auteur présumé des faits cherche à s'enfuir avant d'être arrêté. Il sera présenté au parquet aujourd'hui pour être mis en examen.

Antécédents

Le tireur présumé et la victime se connaissent bien et ont déjà été condamnés pour des vols aggravés. La jeune femme était aussi recherchée par la police.